Top 1 des conditions nécessaires pour qu’on parle d’un attentat au JT

Il ne s’agit pas de donner des leçons. Nous sommes les premiers à ne jamais réagir sur des attentats qui ont lieu hors du monde occidental, avec la fameuse loi du « plus c’est loin, moins ça touche ». Mais alors que la Turquie et le Caire ont été touchés par deux attentats ce weekend dont le bilan est très lourd pour une couverture médiatique assez modeste, on se disait qu’en fait il n’y avait qu’un seul vrai critère pour avoir le droit à son sujet dans le JT.

1. Qu’il touche des blancs occidentaux dans un pays riche

Bah sinon, t’as aucune chance qu’on parle de toi chez JPP à 13 heures sur la 1. Aucune. Donc déso, mais ton action n’aura pas la portée terrorisante espérée en dehors du pays que tu vises. Franchement, c’est pas comme si de toute façon on en avait quoi que ce soit à foutre de la Turquie et de l’Egypte. On n’y va plus en vacances, et voilà. Prends-en de la graine.


Source photo : Giphy

Voilà. Et sinon, tous les jours, il y a des attentats au Proche-Orient, sans compter sur les massacres qui continuent en Syrie. Voilà.

if(isMobile()){sas.render(‘45341’);}

via topito.com