Top 10 des activistes homophobes qui se sont fait griller avec des mecs (ça fait pas sérieux sur ton CV d’homophobe)

Et que les gays seraient une abomination, et que les homos n’auraient pas le droit d’être protégés contre les discriminations, et que Dieu n’aurait jamais autorisé l’homosexualité et que nianianianianiania. Le discours habituel d’une droite très dure, existante en France mais surtout familier en Amérique. Une droite très dure qui, parfois, est prise en flagrant délit de contradiction profonde : quand un type crie sur tous les toits que les homos sont des sous-hommes avant d’être pris en train de sucer un de ses potes, il y a comme un problème.

1. Randy Boehning

Elu du Dakota du Nord, Randy Boehning était un militant contre les droits LGBT qui a notamment voté contre un arrêté anti-discrimination. Sauf que pendant qu’il votait contre ledit arrêté, il envoyait aussi des photos de sa bite à des mecs de 21 ans sur Grindr, sous le pseudonyme de Top Man!. Et ce n’était pas la première fois qu’il allait sur Grindr. Pour sa défense, Boehning a fini par reconnaître qu’il utilisait l’application et que c’était normal, sur Grindr, d’envoyer des photos de sa bite.

2. Steve Wiles

Candidat au Sénat en Caroline du Nord, Steve Wiles a axé sa campagne sur ses convictions anti-gay et son opposition au mariage entre personnes de même sexe. Sauf que 10 ans auparavant, le même Steve Wiles gagnait sa vie en faisant la drag queen sous le nom de « Miss Mona Sinclair » dans des bars et des clubs gays. Il a même mis un show en scène et était de toute façon un habitué du Club Odyssey. Sans compter qu’il a aussi fait l’attaché de presse pour le comité d’organisation de Miss Gay America, en 2011.


Source photo : Giphy

3. George Rekers

George Rekers a été l’un des fondateur d’un lobby anti-gay très actif aux Etats-Unis dans les années 80. Editorialiste et pamphlétaire, il a notamment signé un papier dont le titre pourrait se traduire comme ça : « Grandir dans l’hétérosexualité : ce que les familles devraient savoir sur l’homosexualité ».  Le truc, c’est qu’après une opération de la hanche, il a cherché à se faire aider pour porter ses bagages lors d’une tournée de conférence. Du moins, c’est comme ça qu’il a expliqué son recours au site Rentboy.com, un site d’escorts gays. Acculé, Rekers a affirmé qu’il ne savait pas que le mec était un escort gay. Et ce même si son profil indiquait qu’il avait un « cul doux, serré et très tendre » et une « bite de 20 cm bien foutue ». Haha.

4. Le Pasteur Eddie Long

Télévangéliste très connu en Géorgie, Eddie Long était publiquement opposé aux droits LGBT. En 2004, il a même organisé une marche en l’honneur de Martin Luther King non pour rendre hommage à son combat en faveur des Droits civiques, mais à ses positions anti-homosexualité. Eddie Long affirmait pouvoir exorciser les homosexuels. Jusqu’à ce que 4 jeunes mecs âgés de 20 à 23 ans portent plainte contre lui pour avoir abusé de son influence et de sa notoriété pour obtenir des faveurs sexuelles. Les relations couraient sur le long terme et les mecs en question étaient mineurs à l’époque. Eddie Long offrait des bijoux et des bagnoles aux gosses contre des fellations et des masturbations mutuelles.

5. Troy King

Procureur général d’Alabama, Troy King criait sur tous les toits sont opposition aux droits LGBT. Il avait même essayé de faire interdire les sextoys dans sa juridiction. Mais Troy King a un jour été surpris par sa femme en train de baiser avec un jeune étudiant. PAS DE CHANCE.

6. Richard Curtis

Richard Curtis était un représentant de l’Etat de Washington connu pour ses prises de position contre les droits LGBT et les projets de loi anti-discrimination. Il « était » un représentant de l’Etat, parce qu’il a dû démissionner après avoir été surpris en train de coucher avec un escort. Curtis avait promis 1000 dollars au jeune prostitué pour passer la nuit avec Richard Curtis, lequel avait revêtu, pour l’occasion, une petite nuisette en dentelle rouge. Tout ça est sorti dans la presse parce que Curtis a essayé de s’en sortir en ne donnant que 200 dollars à son escort.


Source photo : Giphy

7. Le Pasteur Ted Haggard

Fervent supporter de l’amendement interdisant les mariages du même sexe dans le Colorado, Ted Haggard a été outé par un jeune prostitué en 2006. Haggard avait eu des relations sexuelles avec lui pendant 3 ans. Il accompagnait ces petites séances d’une bonnes grosse défonce aux méthamphétamines. Ted Haggard a expliqué qu’il n’était pas homo, mais simplement « un hétéro à problème ».

8. Glenn Murphy Junior

Ancien patron des jeunes Républicains, Glenn Murphy a toujours tenu un discours très ferme en faveur de la famille traditionnelle. Ce qui est étonnant quand on sait qu’il a été surpris en train de sucer un autre jeune Républicain alors que celui-ci était plongé dans le sommeil. Et donc sans son consentement. Homo et agresseur sexuel. Coucou la prison.

9. David Dreier

Peu de députés américains ont été aussi constants que David Dreier dans leur opposition aux droits LGBT. IL a voté contre tout : contre le mariage gay, contre l’adoption, contre la reconnaissance de droits spécifiques aux populations LGBT, en plus d’avoir activement supporté George Bush en 2004. Puis après, des membres masculins de son cabinet ont affirmé qu’ils avaient couché avec Dreier et que le député versait chaque mois un salaire énorme à son mec.


Source photo : Giphy

10. Bruce Barclay

Ancien haut fonctionnaire, Bruce Barclay avait déclaré qu’à son sens, l’homosexualité était une abomination. Puis, en 2007, il a été accusé de viol. Là, une perquisition a permis de déterrer des centaines de sextapes montrant Barclay tout nu et faisant des drôles de trucs avec des prostitués et des acteurs pornos. Par contre, il n’avait violé personne. C’est déjà ça.

La bite ne fait pas le moine.

Source : Ranker

via topito.com