Top 10 des animaux qu’on aime en France, mais qui sont détestés à l’étranger

Ils sont trooooooop mignons avec leurs petits poils et leur jolie petite frimousse, on a envie de leur faire des câlinous câlinous câlinous, on a envie de les serrer si fort qu’ils ne pourront plus jamais respirer et qu’ils mourront dans d’atroces souffrances, une suffocation si lente qu’ils auront tout le loisir de se voir eux, mourir, et que leur âme, coincée sous la pression de nos bras pleins d’amour, ne trouvera jamais la porte de sortie. Bien fait pour eux.

1. Les renards en Angleterre

Il y aurait 30.000 renards à Londres. Vu de l’extérieur, c’est trop cool. On peut faire des « Oh un renard ! » quand on se balade dans les rues et raconter l’anecdote à tous ses amis. Vu de l’intérieur, ce sont des poubelles pillées, des chiens morts, de la nuisance en-veux-tu-en-voilà à tel point que les autorités ont mis en place une cellule de contrôle et d’assistance.


Source photo : Giphy

2. Les écureuils gris en Angleterre

« Oh regarde-le avec ses petites dents trop mignonnes ! Regarde, il est en train de bouffer toute la nourriture de l’écureuil orange ! Il est en train de jeter les bases du génocide des écureuils orange, sans machette et sans chambres à gaz ! Trop mim’s ! »


Source photo : Giphy

if(isMobile()){sas.render(‘45340’);}

3. Les perruches à Barcelone

Les perruches, c’est comme les Auvergnats : quand il y en a un, ça va… On se comprend. A Barcelone, les perruches ont remplacé les pigeons, attaquent les passants, chient partout, font n’importe quoi et sont des vraies nuisances. OUAIS MAIS AU MOINS CE SONT DES PERRUCHES TROP BELLES, PAS DES SALES PIGEONS.


Source photo : Giphy

4. Les chats au Canada

Il y a 600.000 chats qui se baladent au Canada. On peut leur faire des gratouilles pour choper des maladies gratos. En plus, y en a pas un seul qui ressemble à O’Malley des Aristochats.


Source photo : Giphy

5. Les licornes à Rainbow-land

A Rainbow-land, l’épidémie de licornes ne connaît plus de limite. On dénombrerait pas moins de 6 millions de licornes en liberté dans les rues colorées de la capitale, Bonumeur, obligeant les gens de bonne humeur tout le temps à l’être un tout petit peu moins, ce qui entraîne une chute sans précédent de l’activité touristique. Coup dur. Avec le sourire.


Source photo : Giphy

6. Les rascasses volantes aux Bahamas

Apparemment, il semblerait que la profusion de rascasses volantes dans les mers des Caraïbes soient liées à la destruction d’un aquarium après un ouragan en 1992. Les rascasses ont cette capacité incroyable à détruire toutes les autres espèces autour d’elles. D’où le problème. Même si elles sont super belles.


Source photo : Giphy

7. Les koalas en Australie

Les koalas ne font rien qu’à rien faire et baiser. Du coup, les autorités australiennes en ont tués 700 pour endiguer la surpopulation. Des passants, voyant les envoyés du gouvernement agir, leur auraient dit : « Tu fais quoi, là ? » (Vous l’avez ?)

8. Les singes en Inde

Comme les singes sont des animaux sacrés en Inde, les Indiens les nourrissent. Du coup, les singes ont bien pris la confiance et ne s’emmerdent plus à chercher de la bouffe dans la nature. Ils préfèrent directement attaquer les gens qui passent pour leur taxer leur bouffe façon c’est qui qui domine.


Source photo : Giphy

9. Les chiens en Chine

Ouais, ouais, ils les bouffent. Mais la classe moyenne chinoise a surtout pris l’habitude d’adopter des chiens pour faire comme les occidentaux. Sauf qu’avec l’augmentation de la population canine et les abandons réguliers, on assiste aussi à une recrudescence de la rage dans les grandes villes. Vie de chien.


Source photo : Giphy

10. Les cerfs aux Etats-Unis

La surpopulation de cerfs aux Etats-Unis engendre un problème environnemental maousse sur la côte Est américaine. Les cerfs bouffent toutes les plantes et dérèglent l’équilibre des forêts. Or les forêts, on sait que c’est important. Et puis bon, les papiers peints moches, ça va un moment.

Bien fait pour la mère de Bambi.


Source photo : Giphy

La faune, ses mystères, son éradication.

Source : Salon

if(isMobile()){sas.render(‘45341’);}


via topito.com