Top 10 des champions de la semaine, les faits divers les plus débiles (#143)

Kikoo les fous du volant, les déglingos de la picole, les grands malades du n’importe quoi, les affreux jojos du mensonge ridicule, les inconscients de la vie et toute cette joyeuse bande de joyeux drilles qui font le joyau de nos semaines. Kikoo à tous et bon vent.

Merci à ajustetitre pour tout ce que tu fais.

1.

Crédits photo : La Depeche

L’analyse de Topito : C’était des gros bourrins.

2.

Crédits photo : Le Dauphiné

L’analyse de Topito : Heureusement qu’il ne portait pas de slip.

3.

Crédits photo : Slate

L’analyse de Topito : Pour se rattraper, il va nous interpréter Jeux interdits.

4.

Crédits photo : News Monkey

L’analyse de Topito : On précise que c’était la finale. Mais elle en avait marre du diktat des lignes et des chemins. Elle voulait faire du hors-piste. Elle avait bien raison.

La vidéo est folle (voir ci-dessous).

5.

Crédits photo : Valeurs Actuelles

L’analyse de Topito : En même temps, un couple qui danse nu devant toi, c’est quand même mieux qu’une soirée devant Intervilles.

6.

Crédits photo : Le Parisien

L’analyse de Topito : Il avait été enlevé par son double maléfique.

7.

Crédits photo : 20 minutes

L’analyse de Topito : Du coup la petite n’avait pas pu aller bosser à l’usine, faute d’avoir ses tartines beurrées le matin.

8.

Crédits photo : VSD

L’analyse de Topito : On a failli assister à la première désintégration d’un président en exercice. Dommage.

9.

Crédits photo : Le Dauphiné

L’analyse de Topito : Je parie que le plâtre a été causé par des violences policières.

10.

Crédits photo : Le Jsl

L’analyse de Topito : Un fan de Picasso, période bleue.

Quand on vous dit que c’est la fin du monde.

via topito.com