Top 10 des chiffres affolants sur les armes aux Etats-Unis, ça va te flinguer ta soirée

Faisant suite à la (énième) tuerie de Parkland, un million de personnes ont défilé ce weekend à Washington pour réclamer la fin de la libre-circulation des flingues. Un million, c’est un sacré chiffre, mais rien comparé aux statistiques absolument dingues sur les ventes d’armes à feu et le nombre de morts qu’elles engendrent de l’autre côté de l’Atlantique. Heureusement, tout ça devrait aller mieux dès que les profs auront des flingues.

1. 265 millions d’armes à feu aux Etats-Unis

Ce qui correspond à un peu plus d’une arme par adulte. Mais ce qui est marrant, c’est que parmi ces 265 millions de guns, 132 sont possédés par seulement 3% des Américains, qui en détiennent ainsi en moyenne 17 par personne.

2. Il existe une fusillade de masse par jour aux Etats-Unis

Depuis 2013 (avec une légère baisse en 2017), les Etats-Unis ont connu en moyenne une fusillade de masse par jour, c’est-à-dire des fusillades ayant conduit à la mort ou aux blessures de quatre personnes par une seule personne. En gros, c’est comme si TOUS LES JOURS, le JT s’ouvrait par une info sur un carnage quelque part en France. Les mecs se lassent, ils doivent même plus faire attention .

3. 179 millions de dollars

Depuis 15 ans, cela correspond aux sommes engagées par la NRA pour faire du lobbying auprès des décideurs américains : il s’agit donc des dépenses engagées pour le lobbying, mais aussi de donations directes aux campagnes des politiques. Marco Rubio, sénateur de Floride et ancien candidat aux primaires républicaines aurait ainsi touché plus de 3 millions de dollars de la NRA depuis qu’il s’est lancé en politique. Si vous vous demandez si c’est beaucoup, je vous réponds, c’est beaucoup.

4. Le taux de mort par arme à feu est de 3 pour 100.000 habitants aux Etats-Unis

Comparative, en France, il est de 0,06, soit 50 fois inférieur. C’est quand même dingue de se dire que sur 33.000 habitant, il y en a un qui, un jour, mourra d’une balle reçue quelque part. Ce taux inclut aussi les suicides, mais quand même.

5. 22% des Américains possèdent officiellement une arme

Ce pourcentage a baissé de 3 points depuis 1994. Seul hic, il s’agit là des chiffres déclaratifs qui ne prennent pas en compte le mousquet de grand-père. En général, on considère que 80% des familles américaines disposent d’une arme chez elle, même si personne ne s’en sert.

6. 4 millions d’Américains sont membres de la NRA

Sur 243 millions d’adultes américains, il y en a donc 4 millions qui donnent de l’argent à la NRA, soit 1,6%. Je ne sais pas si vous vous rendez compte : un Américain et demi sur 100 est tellement attaché à la légalisation du port d’arme qu’il est prêt à cotiser chaque année pour donner de l’argent à la NRA. C’est énorme.

7. 70% des Américains souhaitent qu’on restreigne la liberté de se trimbaler un flingue

70% des personnes sondées dans les enquêtes d’opinion souhaiteraient que la loi soit modifiée pour restreindre ce droit. Mais dans les faits, les lobbies sont davantage écoutés que la société civile.

8. Pour chaque homicide réalisé en légitime défense, il y a 34 meurtres aux Etats-Unis

L’argument majeur de la NRA et de ses alliés en faveur du port d’arme est que la seule manière de combattre les méchants qui tirent est de posséder une arme soi-même. Sauf que pour chaque homicide réalisé en légitime défense avec un flingue, 34 meurtres par balle sont commis aux Etats-Unis, et 72 suicides en sus. Mais il est bien cet argument, il tient vachement la route.

9. Les Etats-Unis possèdent 42% des armes en circulation sur la planète

42% des civils qui détiennent au moins une arme dans le monde sont américains. Pourtant, la population américaine n’excède pas 5% du total de la planète. Arithmétiquement, on se rend compte qu’il y a comme un blem.

10. Le portrait du propriétaire de flingue

Une étude menée à Harvard a dressé le portrait robot du propriétaire de flingue aux USA. C’est un blanc, qui vit à la campagne, plutôt âgé, qui a fait la guerre et a grandi dans une famille où les armes étaient présentes. A noter que la répartition des flingues n’est pas corrélée aux ressources ou au niveau d’éducation : le pourcentage de détention d’armes est sensiblement équivalent dans les classes moyennes et chez les très riches, de même que selon le niveau de diplôme.

Bam bam.

Sources : The Guardian, Libération, Nouvel Obs

via topito.com