Top 10 des choses à savoir sur la légalisation du cannabis, pour mieux comprendre

Légaliser le pétard ? Un marronnier politique qui revient sur le tapis régulièrement et plus que jamais à quelques semaines du premier tour de la présidentielle. A l’heure actuelle la gauche y est plutôt favorable avec quelques variantes sur les mesures applicables. Pas facile de se faire un avis dans tous ces arguments pour ou contre. Voici donc quelques infos à connaître pour se faire une idée.

1. Une production « Made in France »

Parmi les multiples propositions de la gauche visant à légaliser le cannabis, la plupart désirent financer une filière agricole française qui serait supervisée par l’Etat. Les avantages d’une production française seraient non seulement la création d’emplois et permettraient également de contrôler le dosage THC et la qualité du cannabis (à l’heure actuelle, le marché noir laisse circuler des produits contenant des éléments nocifs comme des micro-billes de verre). D’autant plus qu’il existe déjà en France une Coopérative centrale des producteurs de semences de chanvre.


Source photo : Giphy

2. Des cana-bistrots ?

La question se pose de savoir dans quels espaces le cannabis serait vendu. Pour Jean-Luc Mélenchon, il semble contradictoire de réserver cet espace de vente aux buralistes ce qui pourrait être vu comme une incitation à la consommation de cigarettes. A l’inverse, la vente de cannabis en pharmacie pose un sérieux problème éthique pour une consommation « récréative ». C’est pourquoi l’idée de créer des espaces dédiés à la consommation comme en Hollande est souvent privilégiée.

if(isMobile()) sas.render(‘45340’);

3. Le prix du cannabis ne devrait pas être plus élevé légalisé

Dans le cadre d’une légalisation, les prix du cannabis seraient indexés sur ceux du marché noir, soit environ 5 € le gramme en moyenne. Ils pourront en revanche être soumis à une augmentation par la suite.

4. La France est un des pays qui consomment le plus de cannabis en Europe

Selon, l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies, un tiers des Français a déjà fumé des pétards. Et la moitié des Français se disent favorables à la légalisation du cannabis. Et comme 41.5 % des Français de moins de 17 ans en ont déjà consommé, on peut imaginer que ces chiffres ne vont pas s’atténuer avec le temps.


Source photo : Giphy

5. Contrairement à la consommation de cigarettes et d’alcool, seule la consommation de cannabis augmente

C’est en tout cas ce que semble montrer l’évolution de la consommation de ces trois produits depuis la loi Evin en 1991. La consommation de cigarettes aurait ainsi été divisée par deux, alors que la consommation de cannabis aurait augmenté de 20 %.

6. Fumer un pétard sur la voie public est un délit passible d’un an de prison

Eh oui ! On a beau savoir que c’est pas légal, si l’on en croit la loi, un fumeur de cannabis serait passible d’un an de prison et/ou d’une amende de 3750 € (article 3421-1 du Code de la Santé Publique). Evidemment, au pire tu te tapes une garde à vue et au mieux tu t’en sors avec ton pétard réquisitionné par les flics. Bref, il y a un fossé entre la loi telle qu’elle est à l’heure actuelle et son application difficile.

7. En France, la valeur du marché noir du cannabis représente en moyenne plus de 830 millions d’euros

Et si on réfléchit bien, ça fait beaucoup, mais alors beaucoup beaucoup d’euros. Donc c’est sûr que légaliser le cannabis priverait un joli pan de la criminalité de beaucoup, mais alors beaucoup beaucoup d’euros.


Source photo : Giphy

8. Le cannabis est bien moins mortel que la cigarette ou l’alcool

Une information qu’il faut certes prendre avec des pincettes dans la mesure où les dommages collatéraux liés à la consommation de cannabis ne sont pas directement estimables en termes de mortalité. Toujours est-il que les chiffres de l’INSEE sur les morts liées à l’alcool et au tabac sont édifiants : 78 000 morts chaque année sont liées au tabac, 49 000 à l’alcool, 6 au cannabis.

9. La dépénalisation du cannabis permettrait d’économiser 311 millions d’euros

Le cannabis représente la part la plus importante des infractions liées aux drogues, ces dossiers judiciaires représentent un coût élevé qui pourrait être utilisé autrement dans le cadre d’une légalisation. C’est ainsi que le Think Tank Terra Nova a estimé en 2014 les avantages économiques d’une légalisation.

10. Les interpellations pour consommation de cannabis ont augmenté de 65 % depuis 2000

Et elles représentent 90% des interpellations générales liées à la consommation de drogues.


Source photo : Giphy

Bref, nous on est ni pour, ni contre, bien au contraire.

France Info

20 Minutes

Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (EMCDDA)

Drogue Info Service

RTL

Le MondeTerra Nova étude : « Contrôler le marché légalisé du cannabis en France »

if(isMobile()) sas.render(‘45341’);

via topito.com