Top 10 des drogues méconnues et plutôt flippantes, la drogue c’est de la merde

La drogue, c’est de la merde. Et on va le prouver. Parce que la drogue, c’est de la merde. Et on va le prouver. Parce que la drogue, c’est de la merde. Et on va le prouver. Parce que la drogue, c’est de la merde. Et on va le prouver. Parce que la drogue, c’est de la merde. Et on va le prouver. Parce que la drogue, c’est de la merde. Et on va le prouver. Parce que la drogue, c’est de la merde. Et on va le prouver. Parce que la drogue, c’est de la merde. Et on va le prouver. Parce que la drogue, c’est de la merde. Et on va le prouver. Parce que la drogue, c’est de la merde. Et on va le prouver.

1. Le Jenkem

En gros, imaginez une drogue de l’enfer consommée par les gosses des rues en Zambie dans les années 1990 et obtenue en laissant fermenter de la merde et de l’urine humaines. La drogue a des propriétés hallucinogènes, apparemment. Comme quoi la drogue, c’est VRAIMENT de la merde.

2. L’étorphine

Ok donc prenons par exemple la morphine, qui est déjà connue pour être assez puissante, et multiplions sa puissance par 10000. La substance est utilisée pour capturer des animaux, parce qu’elle est capable de foutre un éléphant KO, mais pas trop chez l’homme dans la mesure où elle crée une dépression respiratoire immédiatement.


Source photo : Giphy

3. Le carfentanil

Voilà ce que Wikipédia dit du carfentanil : « il s’agit d’un opioïde ULTRA-PUISSANT ». Il est commercialisé mais peut créer la MORT, comme toute truc ultra-puissant, comme Thor ou une baleine qui a fait du développé-coucher à la salle de sport.

4. La scopolamine

« La scopolamine ou tropate de scopine ou hyoscine est un alcaloïde tropanique présent chez les solanacéesvireuses, proche de l’atropine sur le plan chimique, isolée par E. Schmidt en 1892. Elle est particulièrement abondante chez le datura et le brugmansia, notamment dans les graines, ainsi que dans les feuilles de duboisia.

La scopolamine est en général commercialisée sous forme de bromhydrate de scopolamine.

La scopolamine est un anticholinergique. Elle agit en se liant aux récepteurs muscariniques de l’acétylcholinedans le système nerveux central et périphérique empêchant ainsi l’action du neurotransmetteur. C’est un parasympathicolytique, comme l’atropine, mais en revanche c’est un sédatif central.  »

Ca vient de Wikipédia : si quelqu’un a compris tous les mots inventés de ce texte, qu’il appelle le standard de Topito. Ah et sinon c’est hallucinogène. La substance a même été utilisée comme sérum de vérité pendant la Seconde guerre mondiale.


Source photo : Giphy

5. La désomorphine, ou Krokodil

Dérivé de la morphine à fort pouvoir addictif, la substance a connu une deuxième vie en devenant une drogue ultra-prisée en Sibérie à partir de 2010, avant de gagner l’Allemagne et l’Europe occidentale. Le problème, c’est que c’est une drogue que l’on s’injecte et qui est produite dans des conditions déplorables, avec plein de toxiques pour la couper ; lesdits toxiques ne sont pas éliminés par le sang lors de l’injection et KIKOO la nécrose de la peau : celle-ci prend une teinte verdâtre et pourrit, prenant l’apparence d’une peau de crocodile, d’où le nom de la drogue. L’espérance de vie des utilisateurs n’est pas supérieure à deux ans.

6. K2

Le K2 est un cannabis synthétique 85 fois plus puissant que le cannabis normal. Très consommée par les SDF à New York et de manière générale aux Etats-Unis, elle les déglingue totalement et les transforme en zombies. Bonne ambiance.

7. La Flakka ou « Cloud nine »

C’est la drogue qui transforme en zombie. Pas chère et produite en Asie, elle touche des populations défavorisées qui en ressortent avec les yeux révulsés, un comportement erratique et une tendance à pousser des cris bizarres. Walking Dead en festoche.


Source photo : Giphy

8. La diisopropyltryptamine (ou DIPT)

La DIPT est un hallucinogène plutôt unique en son genre qui créé des hallucinations sonores et non pas visuelles. On entend des trucs. Bref, Jeanne d’Arc était fan.

9. Le Benzo Fury

Le Benzo Fury est une version légale de l’ecstasy, fabriqué avec des dérivés légaux des composants des amphétamines. Mais le Benzo Fury peut être beaucoup plus puissant que l’ecstasy et créer des dommages irréversibles.

10. 25I-NBOMe

Psychédélique top puissant, le 25I-NBOMe a un nom trop marrant et a été découvert en 2003. Il s’agit d’une version synthétique du LSD plus ou moins légale mais qui occasionne la mort violente de ses consommateurs. Elle peut créer des effets dépressifs tels qu’ils sont à même de générer des vagues de suicides par auto-mutilation. Par exemple.

La drogue, c’est de la merde.

Source : List25

via topito.com