Top 10 des façons d’annoncer à ton chat qu’il a été adopté, une épreuve difficile

Vous l’avez eu à la naissance. Il était si petit, si beau, si pur… Retiré très tôt du sein de sa mère, à peine sevré, il a grandi à vos côtés. Il fait désormais partie de la famille au même titre que vous et vos enfants. Mais les remarques commencent à se faire entendre. A l’école, les enfants peuvent être si cruels… Bref, vous avez longtemps laisser planer le silence sur l’adoption de ce magnifique Siamois croisé Maine Coon. Vous devez engager le dialogue avec lui pour lui expliquer ses origines, enfin.

1. La méthode logique : « Tu as remarqué que tu étais différent des autres enfants de la maison ? »

Il ne faut pas le brusquer, juste utiliser ses capacités d’analyse et de compréhension pour le mettre face à l’évidence pure et simple. « Tu vois Chatran, toi tu es poilu, pas Nicolas. Toi tu marches à quatre pattes, pas Nicolas. Toi tu manges des croquettes et tu pionces toute la journée, Nicolas lui il mange des coquillettes au jambon et il va à l’école pour apprendre à lire et à écrire. Toi tu as 3 ans, ce qui équivaut à 21 ans, alors que Nicolas il a 6 ans, ce qui équivaut à 6 ans ».


Source photo : Giphy

2. La méthode de l’accompagnement : « Ecoute Kiki, on va faire ce qu’on peut pour retrouver tes « vrais » parents »

« Ça va être un peu compliqué sur le plan administratif mais ça doit être possible de remonter au moins jusqu’à ta mère mon Kiki. En revanche, ton père ahum… Voilà… Comment te dire… Ta mère a fréquenté de nombreux hommes. Quand elle est tombée enceinte, elle ne savait plus de qui c’est pourquoi elle a accouché sous X. Voili voilo. »

3. La méthode de l’affiliation : « Nous t’aimons comme notre propre fils, Sultan »

« Ce n’est pas parce que tu n’es pas comme nous, et parce que nous avons d’autres enfants qui partagent le même sang que nous que nous t’aimons moins, pour nous c’est pareil, nous ne ferons jamais de différences entre toi et nos deux enfants, vous aurez droit au même argent argent de poche et aux même études. »


Source photo : Giphy

4. La méthode Whiskas : « Il est bon le miam-miam hein ? Bon alors j’en profite, voilà Chat-foin… Ta mère a glissé du balcon et ton père est mort en avalant une guêpe »

Si la nouvelle lui coupe l’appétit, n’hésitez pas à lui ouvrir une petite boîte de thon ce qui devrait calmer immédiatement le choc de son adoption.

5. La méthode intuitive : le laisser fouiller dans les tiroirs pour découvrir les papiers d’achat : « mère, Minouchette ; père : mâle inconnu »

C’est peut être un peu lâche comme méthode mais c’est parfois mieux de le laisser découvrir la vérité par lui même afin qu’il se sente en pleine possession de ses moyens.


Source photo : Giphy

6. La méthode du silence : faire juste attention à ne pas griller l’information en chuchotant « Miaou miaou » alors qu’en fait il était pas encore couché et qu’il écoutait en haut de l’escalier

On pense souvent à tort que les chats ont la politesse de ne pas écouter derrière les portes, mais que nenni. Comme tout être vivant, les chats sont curieux et ne manqueront pas une occasion d’écouter les discussions adultes en cachette. Pour parer à cette malencontreuse curiosité, il est préférable donc de parler en langage humain et surtout pas en « miaou », car comme on le sait le chat maîtrise très mal la langue humaine qu’il n’a généralement apprise qu’en LV2.

7. La méthode radicale : l’euthanasier « Désolée Chat-dok, je ne peux pas te laisser découvrir la vérité, je préfère te voir mort que d’affronter ça »

C’est en effet l’avantage avec les chats adoptés. Il est techniquement possible de les faire disparaître en toute discrétion sans que l’école ne vienne nous réclamer des comptes.

8. La méthode scientifique : « Tu vois Cat-ssoulet, toi tu vas mourir dans moins de 15 ans, alors que moi dans 15 j’aurai mon premier CDI »

User de comparaisons s’avère la méthode la plus constructive pour faire comprendre à la bête qu’elle ne peut pas appartenir à la même race animale que vous, pour cela il faut bien sûr ne pas se limiter en explications. Soyez patients, plus il aura d’éléments pour comprendre ce que vous cherchez à lui dire, plus il sera dans l’acceptation.


Source photo : Giphy

9. La méthode du voisinage : « Tu vois le petit garçon au troisième ? Bah il a été adopté quand il était petit. Tu veux qu’on l’invite à manger des croquettes cet après-midi pour qu’il t’en parle ? »

Forcer les rencontres avec d’autres enfants dans la même situation que lui, ces échanges devraient lui permettre de mieux appréhender la question de l’adoption et d’en accepter la simple réalité.

10. La méthode documentaire : en lui montrant un reportage de 30 Millions d’amis pour mieux engager le dialogue

Parfois la télé aide à pointer les maux sur lesquels on n’arrive pas toujours à communiquer librement.


Source photo : Giphy

On vous soutient de tout notre cœur pour cette difficile étape de votre vie et de celle de votre animal domestique.


via topito.com