Top 10 des mots du vocabulaire de Macron enfin traduits, pour comprendre la pensée complexe

Le problème, quand on a une pensée complexe, c’est que parfois elle s’accompagne d’un vocabulaire qui l’est tout autant. A force d’helléniser tous les mots et de se référer à leur sens premier, forcément, on perd ses interlocuteurs. Heureusement qu’on est là pour vous aider avec ce petit Macron illustré.

1. « Péripétie »

Péripétie : nom féminin. Désigne un événement qui fout une merde monstre mais qu’on essaie de minimiser au maximum pour garder la face. Synonyme implicite de crise.

Exemple d’utilisation : « La démission de Gérard Collomb ? Oh, c’est une péripétie… »

2. « Poudre de perlimpinpin »

Poudre de perlimpinpin : expression, vieilli. S’utilise pour discréditer un adversaire nationaliste en lui assénant des expressions bien de chez nous. De manière générale, désigne tout ce qui n’est pas libéral, européiste, pro-entreprise, de gauche ou de droite.

Exemple d’utilisation : « Ce que vous proposez, Madame Le Pen, c’est de la poudre de perlimpinpin. »

3. « Galimatias »

Gallimatias : nom commun, vieilli. Désigne un argument ou une accusation auxquels on n’a pas envie de répondre. Sert d’argument d’autorité pour foutre la misère aux accointances frontistes avec Poutine ou Trump.

Exemple d’utilisation : « Là, vous répondez sur Monsieur Trump et Monsieur Poutine? C’est vraiment un galimatias »

4. « Projet »

Projet : mot-valise. Ensemble de mesures plus ou moins claires ou techniques visant à réformer la France sur un modèle libéral. Arbre qui cache une forêt de privatisations et de renonciations à des promesses préalables. Au figuré : cri de ralliement de ceux qui croient en un nouveau monde à défaut d’avoir tiré les leçons de l’ancien.

Exemple d’utilisation : « Ca, c’est notre prooojeeeeeeeeeeeeeeeet ! »

5. « Pognon de dingue »

Pognon de dingue : expression, familier. Equivalent off de dépense publique. Très usité pour tester des idées dans l’opinion et ainsi mesurer l’impopularité des coupes budgétaires sur les aides sociales. A rapprocher de fusion des aides sociales et stabilité budgétaire (voir plus bas).

Exemple d’utilisation : « Les aides sociales coûtent un pognon de dingue ! »

6. « Démission »

Démission : nom féminin. Action de quitter son travail sans aucune contrepartie financière, à moins d’avoir 5 ans d’ancienneté, de bosser depuis plus de 15 ans, d’être de groupe sanguin AB+ et de gagner moins de 300 euros par mois. Promesse de campagne flexisécuritaire allant dans un seul sens (voir projet).

Exemple d’utilisation : « L’accès à l’assurance chômage pour les salariés démissionnaires sera garanti. »

7. « Carabistouilles »

Carabistouilles : nom féminin. Mot amusant tiré du chapeau et du vocabulaire de Mélenchon pour désigner précisément toute idée émanant de Mélenchon. Voir c’est çui qui dit qui y est.

Exemple d’utilisation : « Sur la baisse des dotations communes, il ne faut pas raconter des carabistouilles. »

8. « Jupitérien »

Jupitérien : adjectif. Du dieu romain Jupiter, maître de la foudre et énorme baiseur dans sa version grecque. Se dit d’un président qui se la pète genre j’utilise des mots compliqués tout en menant une politique économique et sociale allant à l’encontre des opinions de ses concitoyens.

Exemple d’utilisation : « J’incarnerai une présidence jupitérienne. »

9. « Rue »

Rue : nom féminin. Espace séparant un trottoir d’un travail, à condition bien sûr d’être prêt à bosser dans n’importe quel secteur y compris si celui-ci n’a aucun lien avec sa propre formation. Au figuré : métonymie de la contestation sociale dont l’exécutif se fout.

Exemple d’utilisation : « Si je traverse la rue, je vous trouve un travail. »

10. « Stabilité budgétaire »

Stabilité budgétaire : expression. Objectif répondant à une directive européenne et visant à éviter de creuser le déficit de la France sans pour autant utiliser le mot rigueur pour ne pas ressembler à un François Fillon dévoyé. Voir projet.

Exemple d’utilisation : « Je ne présente pas un programme de rigueur, mais un programme de stabilité budgétaire. »

C’est tout de suite plus clair.

via topito.com