Top 10 des pays les plus dangereux pour les femmes, un top qui ne devrait pas exister

Le combat est loin d’être terminé, c’est le seul constat que l’on peut faire dès que l’on s’intéresse de près à la condition des femmes à travers le monde. Victimes de violences sexuelles, maltraitées par les traditions et pour nombre d’entre elles, non-considérées comme l’égal de l’homme, les femmes sont en proie à bien de sévices encore aujourd’hui et voici les pays au sein desquels elles sont le plus en danger.

1. l’Inde

Dans le second pays le plus peuplé au monde (1,3 milliards d’habitants), les femmes font face à d’innombrables dangers tels que le trafic d’êtres humains, le mariage forcé, le viol et bien d’autres. Depuis l’innommable agression de 2012 au cours de laquelle une femme s’est fait violer puis tuer dans un bus par un groupe d’hommes, moult protestations se sont faites entendre. Pourtant, l’absence d’action de la part du Premier Ministre, Narendra Modi est toujours pointée du doigt.

2. L’Afghanistan

Là-bas, cela fait plus de 17 ans que le gouvernement taliban a été renversé (ce dernier imposait des contraintes extrêmes aux femmes qui n’avaient pas même le droit de travailler hors de chez elles et de traiter avec un marchand). Cela n’empêche pourtant pas les femmes d’être toujours autant victimes de violences conjugales et d’abus domestiques. Elles sont systématiquement subordonnées à un homme et connaissent bien des difficultés à améliorer leur sort.

3. La Syrie

La guerre civile ne faisant qu’accentuer les violences faites aux femmes, la Syrie se place en 3ème position. Là-bas, le viol a même longtemps été employé par les militaires pour faire plier la population. Les femmes étaient violées devant leur père, leur mari et leur famille. La situation est amplifiée notamment à cause du manque de soins médicaux leur étant consacrés.

4. La Somalie

Là-bas, l’insécurité liée à la condition de femme est confortée par la pauvreté et l’analphabétisme des populations. Sur 6 millions d’habitants, plus de la moitié est dans une situation de nécessité extrême (besoin d’abris, d’eau et de nourriture). L’état actuel du pays est très peu propice à l’amélioration et ce malgré l’investissement de personnages phares, notamment Fadumo Dayib, une réfugié somalienne diplômé d’Harvard qui s’est présentée aux élections présidentielles de 2016 et qui a soulevé bien des problématiques faisant polémique dans le pays (mutilations génitales des femmes et liens étroits entre le gouvernement et des organisations terroristes.)

5. l’Arabie Saoudite

On note un micro-effort de la part de ce pays qui a enfin autorisé les femmes à prendre le volant. Néanmoins, le travail à faire reste encore énorme puisque dans ce pays, les femmes sont victimes de bien des discriminations (économiques et sociales). Mais surtout, elles sont en permanence soumises au bon vouloir des hommes et ne peuvent se marier ou voyager sans l’accord de ces derniers.

6. Le Pakistan

Culturellement, les femmes sont sujettes à des violences liées à leur condition particulièrement pénibles puisque près d’une femme mariée sur trois affirme avoir été battue par son mari. Par ailleurs, des centaines de femmes sont tuées pour avoir « déshonoré » en entretenant des relations mêmes amicales avec des hommes et plus généralement en allant à l’encontre des valeurs conservatrices pakistanaises.

7. La République Démocratique du Congo

L’ONU affirme que cette année fut la pire depuis bien longtemps pour les femmes et enfants puisque les violences sexuelles ont explosé. Plus généralement, tous les habitants doivent vivre avec la crainte constante de se faire tuer des pires manières, l’attaque à la machette particulièrement sanguinaire et violente étant fortement employée.

8. Le Yemen

La situation au Yemen est problématique. En décembre 2017, plus de huit millions de personnes sont « à deux doigts de la famine » selon l’ONU à cause du blocus des ports et plus d’un million de personnes sont atteintes du choléra selon la Croix Rouge. Les femmes tentent de timides protestations mais le chemin est encore très long.

9. Le Nigéria

Les ONG de lutte pour les droits de l’homme accusent en particulier les militaires d’avoir infligé à la population de terribles sévices (viols, torture et meurtres de civils) à l’occasion de la lutte contre l’association terroriste Boko Haram. Le Nigéria se place à la quatrième place des pays où le trafic d’êtres humains est le plus actif.

10. Les USA

Le sondage a été effectué après la polémique #Metoo. Les femmes sont néanmoins victimes de violences conjugales et d’agressions sexuelles, la lutte doit continuer.

Effrayant.

Source : Thomson Reuters Fondation

Souce Image : Jorge Royan/Wikipedia

via topito.com