Top 10 des pays où le service militaire n’est vraiment pas une partie de plaisir

Alors que l’éventuel retour du service militaire en France agite les débats, certains pays à travers le monde restent fidèles à la conscription. Une façon d’aider les jeunes à vivre ensemble et au passage, à en faire de bons petits soldats.

1. En Chine

La Chine est de loin le pays qui dépense le plus d’argent pour sa défense (145 milliards en 2015). Et derrière chaque gâchette, on n’a encore rien inventé de mieux qu’un soldat, pas toujours volontaire, mais suffisamment jeune et conscient des risques qu’il court s’il ne joue pas le jeu, pour faire profil bas. Une posture tête basse, qu’il devra tenir pendant les 24 mois de son service miliaire. Jusqu’en 2007 pourtant, les étudiants chinois pouvaient espérer échapper à leurs devoirs envers la nation, mais dans un souci d’égalité de traitement, le gouvernement chinois a décidé d’imposer à tous (sauf aux femmes) cette formation à l’art de la guerre.

2. En Russie

Bien que réduit de moitié en 2008, passant de 24 à 12 mois, le service militaire russe peine à attirer les foules. Alors que les jeunes les plus aisés parviennent encore à échapper à leurs devoirs miliaires (23 % des appelés), les autres n’ont pas d’autre choix que de revêtir leur tenue kaki pour aller jouer aux petits soldats pendant 1 an, et pas seulement dans les coins les plus ensoleillés de Russie. En septembre 2017, 134 000 jeunes de 18 à 27 ans étaient ainsi concernés. Aux dernières nouvelles cependant, Vladimir Poutine aurait déclaré souhaiter supprimer le service militaire obligatoire dans les prochaines années, même si une large majorité de la population y reste favorable.

3. En Corée du Sud

Quand on a des problèmes de voisinages comme ceux de la Corée du Sud, on ne badine pas avec le service national. D’ailleurs, officiellement les deux Corées sont toujours en guerre. Le service militaire n’est clairement pas une partie de plaisir (à moins d’être masochiste). Celui-ci dure entre 21 et 24 mois selon le corps de l’armée choisi. Pendant les premiers mois, les nouveaux appelés ont interdiction de sortir de leur base. Ensuite seulement, ils bénéficient d’une permission de 5 jours, pendant lesquels ils sont tenus de porter en permanence leur uniforme. Les conditions d’entraînement et les mauvais traitements subis pendant le service sont légion, et on dénombre régulièrement des cas de torture/humiliation/suicide pendant le service militaire. Quant à ceux qui chercheraient à éviter ce séjour en caserne, ils risquent 18 mois de prison, voire pour ceux qui quitteraient le pays, une interdiction de séjour à vie en Corée du Sud.

4. Au Brésil

Le Brésil est un des rares pays où l’armée est obligée de recaler 75 % des jeunes volontaires attirés, moins par l’uniforme, que par une certaine sécurité de l’emploi. Le service militaire quant à lui, est obligatoire pour les hommes à partir de 18 ans… et jusqu’à 45 ans. Durée d’engagement : entre 9 et 12 mois selon les diplômes en poche.

5. En Israël

Le service militaire concerne tous les jeunes israéliens, garçons et filles, à l’exception des femmes mariées, enceintes, des nouveaux migrants (olim), des juifs orthodoxes, des arabes israéliens et des personnes souffrant de problèmes physiques ou mentaux. Pour les autres, le service miliaire dure entre 22 mois pour les femmes et 3 ans pour ces messieurs. D’ailleurs, si vous voyagez en Asie ou en Amérique du Sud, vous tomberez parfois sur des groupes de jeunes israéliens, partis au bout du monde s’aérer l’esprit après la fin de leur service miliaire.

6. En Turquie

On ne plaisante pas avec l’armée en Turquie et le service militaire est souvent considéré, tout comme le port de la moustache, comme une étape clé du passage à l’âge adulte. S’il est toujours bien vu par la société turque de passer 6 à 12 mois sous le drapeau, notamment pour trouver un emploi ou se marier, il est aujourd’hui possible de payer entre 1000 (pour les double-nationaux) et 5000 euros (pour les nationaux) afin d’en être exempté. Les femmes quant à elles, ne sont pas tenues de faire leur service militaire, mais elles peuvent faire carrière dans l’armée, même si elles portent le voile (depuis février 2017).

7. En Algérie

Jusqu’en 2014, le service militaire en Algérie durait 18 mois, dont 6 passés à apprendre le maniement des armes et 12 dans des projets civils. Depuis cette date, la durée de conscription a été ramenée à 12 mois, en échange d’une plus grande sévérité à l’égard des récalcitrants, qui avaient jusque là réussi à esquiver l’appel sous le drapeau. Pendant leur service, les appelés participent notamment à sécuriser les 7 frontières du pays, dont certaines avec des voisins au sang chaud (Libye, Mali, Niger…).

8. En Iran

L’armée iranienne serait réputée pour être la plus puissante de la région derrière celle d’Israël. Selon la situation géopolitique du moment, la durée du service militaire peut varier, mais ne peut aller en deçà de 18 mois. La conscription serait actuellement de 24 mois. Les jeunes issus de minorités religieuses (sic) sont tenus de faire leur devoir militaire, par contre ils ne pourront prétendre à faire carrière dans l’armée. Les femmes, quant à elles, sont carrément interdites dans l’armée iranienne.

9. En Colombie

L’Histoire mouvementée du pays avec les narco trafiquants et autres guérillas rebelles a contribué à maintenir l’armée sur le pied de guerre (ou presque). Le service militaire y est toujours obligatoire pour les hommes, et possible pour les femmes qui se porteraient volontaires. La formation dure quand même 24 mois mais il est à priori possible, contre un joli chèque, de se dégoter une planque à l’arrière. Quant aux moins fortunés, le séjour en kaki s’annonce plus musclé. Sans parler que certains seraient parfois enrôlés de force par la suite.

10. A Taïwan

Jusqu’en 2012, le service militaire concernait tous les jeunes âgés de plus de 18 ans qui devaient passer une longue année dans l’armée pour apprendre à devenir un homme, un vrai. Mais le gouvernement de l’époque décida de basculer vers une armée de métier et de réduire à 4 mois la formation (toujours obligatoire) pour les apprentis bidasses nés après 1994. Pour ceux, plus vieux, c’est toujours le même tarif, d’une année de corvées.

Alors, prêt à revêtir l’uniforme et à vous lever tous les matins à 5 heures pour aller saluer le drapeau ?

Source : insidermonkey.com

via topito.com