Top 10 des petites infos à ne pas connaître sur les araignées

spider
Crédits photo (creative commons) : e_monk

Il y a toujours quelqu’un pour vous dire « T’as peur des araignées ? Mais elles sont minuscules ! C’est la grosse bête qui a peur de la petite ! MDR !! » Vous aimeriez bien leur expliquer pourquoi ces bestioles à 8 pattes vous terrorisent mais vous n’y parvenez pas, vous êtes pétrifié. On vous a mâché le travail en vous donnant les 10 petites infos qu’il vaut mieux ne pas connaître sur les Aranéides.

  1. La plus grosse araignée du monde mesure près de 20 cm
    Décrite pour la première fois en 2012, cette tarentule venimeuse pourrait très bien vous servir de masque puisqu’elle fait la taille de votre visage. Une chose qu’on vous déconseille de faire puisque sa morsure pique un peu.

    P.rajaei
    Source photo : wired
  2. Les araignées peuvent muer
    Voilà, comme les serpents. Imaginez la en train d’ôter une à une ses 8 pattes de sa gangue de peau morte pour en sortir plus grande, plus rapide… plus flippante ?
  3. A l’exception d’une seule famille, elles sont toutes venimeuses
    Comme elle n’arrive pas à avaler d’ingrédients solides, elles injectent ce venin pour liquéfier le corps de leurs proies. Seules les espèces de la famille des Uloboridae ne possèdent pas de glandes sécrétant du venin, donc si vous voulez en adopter, c’est dans cette gamme qu’il faudra taper.
  4. Elles peuvent parfois se régénérer
    On vous l’a dit, les araignées peuvent muer. Eh bien figurez-vous que parfois cette mue leur permet de faire repousser des membres amputés, comme une jambe par exemple. C’est pas méga-flippant, ça?
  5. Certaines colonies regroupent plusieurs centaines d’individus
    On pense toujours que les araignées vivent seules, et c’est généralement vrai. Mais certaines espèces vivent « en société » allant d’une dizaine d’individus à plusieurs centaines. Ensemble, elles fabriquent des pièges soyeux de plusieurs mètres carrés. Une info qui rassurera les plus arachnophobes d’entre-vous, on en est sûr.
  6. La piqure de l’Atrax robustus peut traverser un ongle
    Cette mignonne petite horreur vivant en banlieue de Sidney peut piquer à travers le tissu, le cuir ou même un ongle. Et ce n’est pas tout, son venin n’est dangereux que pour un type d’animaux, les primates. Donc nous. En 15 minutes c’est plié, rappel et lâché de rideau compris, sauf si on vous injecte un antivenin fabriqué à base d’anticorps de lapins, immunisés à l’Atrax Robustus.

    australian-spiders-funnelweb2
    Crédits photo (creative commons) : Tirin
  7. Les araignées vivent partout sur la planète
    Si vous voulez fuir vos ennemies à 8 pattes, il va vous falloir choisir la banquise ou la haute-montagne. Ce sont les seuls endroits où vous n’en trouverez pas. Même en vous réfugiant sous l’eau, vous pourriez tomber nez à nez avec une Argyroneta aquatica (qui tenait un rôle non négligeable dans Microcosmos) et qui vit dans une bulle d’air qu’elle s’est fabriquée sous l’eau.
  8. Elles sont toutes prédatrices
    Leur hobby ? Boulotter des petites bêtes plus petites qu’elles. Toutes les araignées chassent pour manger, c’est comme ça. Sauf une. Une seule, toute mimi. La Bagheera Kiplingi, qui mange des pousses d’acacia parce qu’elle est vraiment trop mimi.

    bag
    Source photo : Tumblr
  9. Certaines araignées peuvent sauter sur de très (très) longues distances
    De 10 à 40 fois leur taille. Donc pour une personne d’1m74 sautera près de 70 mètres. Et tout ça, elles le font pour chasser, tomber sur ses proies et aussi fuir quand on essaye de les écraser.
  10. Il paraît que certaines ont appris notre langue et se déguise en humains pour mieux nous approcher
    Mais cela reste à confirmer.

Vous voyez, elles ne sont pas bien dangereuses ces petites bestioles…

original

Source : Insects.about.com


via topito.com