Top 10 des plus gros fails de Trump depuis son élection il y a un an, un an de bourdes

Trump est teubé. Mais genre teubé teubé. C’est à hurler de rire, en fait. Ou plutôt à pleurer de rire. Ou plutôt à hurler tout court. Ou plutôt à pleurer, tout court. Parce que le type a été élu président et que c’est une réalité absolument terrifiante. Parce qu’il ne sait même pas qu’un mec mort il y a 100 ans est mort ou qu’il ne sait pas prononcer le nom de certains pays du monde.

1. Quand il a échoué à prononcer « Namibia »

C’est vrai que c’est dur à prononcer, en même temps Nambie, euh Namie, euh Nabie, eu Nam… OH MERDE TU M’EMMERDES AVEC TES PAYS D’AFRIQUE A LA CON, A LA FIN !

2. Quand il s’est lancé dans une bataille Twitter avec Shwarzi à propos d’une télé réalité

Parce que non seulement, c’était un mauvais gouverneur de Californie, Schwarzi, mais niveau présence dans la télé-réalité The Apprentice, n’en parlons pas.

Le mec est président, rappelons-le.

3. Quand il a accusé Obama de l’avoir mis sur écoute en faisant en plus une faute d’orthographe

Le 4 mars. Il va de soi que trois jours après, il était prouvé que tout était faux. Et on appréciera le côté « mise sur éccoutte » du tweet, le mec ne sachant même pas écrire correctement en anglais.

4. Quand il a annoncé avoir envoyé un missile en Irak et pas en Syrie

Le 12 avril, Trump raconte comment il bouffait avec son homologue chinois autour d’un gâteau au chocolat, et comment il a averti la Chine qu’il allait envoyer des missiles en… En quoi déjà ? Parce que le gâteau il était super bon, mais où est-ce qu’ils partaient ces missiles, déjà ? Merde, en Irak, c’est ça ? Ah non ! OUI ! Je confonds. En Syrie, pardon, bien vu.

5. Quand il a menacé la Corée du Nord d’une armada fonçant vers ses côtes alors même que la marine américaine communiquait sur sa traversée en direction de l’Australie

Toujours en avril, alors que l’escalade continue avec la Corée du Nord, Trump menace Kim Jong-Un avec son gros porte-avion qui serait en train de filer vers ses frontières. Sauf qu’au moment, la Navy poste des photos dudit porte-avion tranquillou en train de gagner l’Australie. Ridicule.

6. Quand il a présenté un budget avec une erreur 2 milliards de dollars

En gros, voilà l’équation : Trump a augmenté les dépenses militaires, prévu le maintien de Medicare et des pensions de retraite à leur niveau actuel, diminué de moitié les impôts payés par les riches, tout en expliquant que le budget fédéral serait à l’équilibre d’ici 10 ans. Ce qui est bien sûr impossible. Du coup, le responsable du budget a choisi de couper dans les budgets des agences fédérales et dans les investissements contre la pauvreté. Sauf que les chiffres induits par ces coupes budgétaires étaient faux : résultat, une erreur de 2 milliards de dollars dans les budgets présentés au Congrès. Ca commence à faire de l’argent.

7. Quand il a demandé à une journaliste noire de lui présenter ses potes du caucus des Noirs du Congrès

Après avoir dit qu’il n’était pas raciste, hein. Mais il propose à la journaliste noire qui lui demande s’il compte rencontrer ce caucus qui regroupe les afro-américains du congrès d’organiser le meeting avec eux. La journaliste explique qu’elle ne connaît pas les membres du caucus, dans la mesure où, noire ou pas, elle est journaliste et pas élue ; Trump insiste : ce serait cool si vous me présentiez vos potes, quoi.

8. Quand il a dit que les torts étaient partagés sur Charlottesville

Un groupe de suprémaciste affronte des manifestants : un mort en Virginie. Conclusion de Trump ? Ouais, ok, les suprémacistes blancs sont méchants, mais les autres aussi sont méchants ! Torts partagés.

On aurait dû dire ça aux Juifs pendant la Seconde guerre mondiale.

9. Quand il s’en est pris à une boîte qui avait lâché la marque de fringues de sa fille

Invanka, la fille de Trump, a une marque de fringues qui ne marche pas. Pour continuer d’exister, elle bénéficie des perfusions d’une plus grosse entreprise, Nordstrom. Et Nordstrom décide d’arrêter les frais, parce que la marque ne marche pas du tout du toout du tout. Que fait Trump ? Il tweete : « Ma fille, Ivanka a été traitée de manière injuste par @Nordstrom. C’est une super personne – elle m’encourage toujours à faire le bon choix. C’est affreux ! »

Dommage qu’Ivanka ne soit pas au collège, on pourrait avoir en direct toutes les infos sur les méchants affreux qui l’obligent à terminer ses nuggets à la cantine.

10. Quand il suggère qu’un anti-esclavagiste mort il y a 130 ans est encore vivant

Dans un discours sur Martin Luther King, Trump fait référence à Frederick Douglass, un militant abolitionniste né dans l’esclavage et mort en 1895. Sauf qu’il se réfère à lui comme si Douglass était vivant : « C’est l’exemple d’un type qui a fait du super boulot et dont la reconnaissance ne fait qu’augmenter, ça je l’ai remarqué. (…) » Ensuite, son porte-parole a renchéri : « Frederick Douglass a sans doute envie de mieux mettre en valeur tout ce qu’il a fait. Et par ses actions et ses déclarations futures, son héritage n’en sera que renforcé. »

C’est quand même comme si on parlait de Jaurès au présent cette histoire.

Plus que 3 ans.

Sources : Rolling Stone, NY mag

via topito.com