Top 10 des politiques qui ont clairement bien profité du concept de HLM

Hey attendez un peu, c’est pas parce qu’on est un homme politique avec des fonctions cumulées dans les collectivités, à l’assemblée et dans les partis qu’on est riche, hein. C’est pas parce qu’on bénéficie des largesses de la République avec mise à disposition d’un bureau et de conseillers et d’une retraite garantie plutôt sympathique qu’on a les poches pleines d’oseille, hein. Franchement, c’est du délit de faciès de refuser des HLM aux politiques sous prétexte que leurs revenus dépassent les plafonds. Regardez François Fillon, obligé de faire travailler sa femme tellement il avait pas un rond.

1. La nouvelle ministre des sports Roxana Maracineanu

A peine nommée ministre des sports, elle a déjà droit à sa polémique : l’ancienne championne olympique de natation bénéficierait d’un logement social à Clamart depuis 2012, HLM obtenu lorsque la majorité de Clamart était socialiste et alors qu’elle s’apprêtait à figurer sur la liste du PS aux élections régionales. La ministre a depuis déclaré qu’elle allait quitter l’appartement.

2. Danièle Simonnet

Conseillère de Paris sur la liste France Insoumise, Danièle Simonnet vit dans un logement social et a refusé de le quitter malgré la polémique générée par l’information. Simonnet a expliqué qu’elle refusait de loger dans le privé et ainsi enrichir un propriétaire tout en participant à la spéculation immobilière. C’est pas hyper bien passé, c’est même assez limite limite, mais en même temps je dois reconnaître que ça me fait rire.

Source photo : Giphy

3. Alain Juppé

Non content d’avoir été condamné dans l’affaire des emplois fictifs de la Ville de Paris, Alain Juppé avait déjà été l’objet d’une polémique en juin 1995 alors qu’il était Premier ministre. Depuis 5 ans, Juppé vivait en effet dans un appartement appartenant à la Ville de Paris dans le VI° arrondissement : une surface de 180 mètres carrés pour 2100 euros par mois. Pour couper court, Juppé a déménagé, ce qui ne l’a pas empêché d’être démissionné deux ans plus tard après la dissolution.

4. Jean-Paul Bolufer

En 2007, quand Christine Boutin était ministre du logement, son directeur de cabinet adjoint, Jean-Paul Bolufer, occupait un logement de 190 mètres carrés dans le V° pour 1200 euros par mois. Et ce depuis 1981. Bref, une aberration au vu du montant des loyers à Paris. Bolufer a démissionné.

5. Benoist Apparu

En 2008, Apparu était secrétaire d’Etat au logement du gouvernement Fillon. Et il s’y connaissait, en logement, puisqu’il bénéficiait aux frais de la RIVP d’un 5 mètres carrés dans le Marais à 672 euros par mois. Encore une aberration au vu du prix du mètre carré à Paris. Apparu a rendu son appartement et, depuis, il a disparu.

Source photo : Giphy

6. Georges Tron

Aujourd’hui mis en cause pour harcèlement moral, sexuel et viol par une ancienne collaboratrice (l’affaire n’a pas été jugée), Georges Tron habitait en 2010 dans un 100 mètres carrés du XVI° pour 1200 balles. Les informations révélées par Libération et Le Canard n’ont pas donné l’idée à Georges de déménager. Un tronc, ça se bouge pas.

7. Fadela Amara

Secrétaire d’Etat à la Ville, Fadela Amara a défrayé la chronique en 2010 en raison d’un mic mac immobilier. Elle habitait en effet dans un appartement de 55 mètres carrés appartenant à la régie publique des HLM parisiens dans le 13ème et prêtait du coup son appartement de fonction du VII° à des membres de sa famille. SCANDALE !

8. Delphine Batho

Encore aujourd’hui députée PS des Deux Sèvres, Delphine Batho a été nommée en 2012 ministre déléguée à la Justice du gouvernement Ayrault. Depuis 2001, elle occupait un HLM de plus de 100 mètres carrés dans le XIX°, logement qu’elle a quitté avant toute polémique quand elle est devenue ministre.

9. Jean-Pierre Chevènement

Ancien ministre de l’Intérieur, démissionnaire professionnel et candidat malheureux à la présidentiel, Chevènement vit dans un appartement de 120 mètres carrés du V° qu’il paie 1270 euros par mois. En même temps, il a quasi 80 ans, on va pas l’expulser, déjà qu’on annonce la mort de Mr. Bean tous les deux mois…

Source photo : Giphy

10. Alexis Corbière et Raquel Garrido

Corbière et Garrido occupaient un appartement à loyer modéré de la Ville de Paris depuis plusieurs années. Situé dans le XII°, il était bien au dessous du niveau des prix du marchés. Cette découverte avait créé une polémique, d’autant que la régie de la Ville avait lancé une procédure en vue de les en expulser à laquelle ils n’avaient pas jugé bon de répondre. Sous le feu des critiques, ils ont finalement déménagé en Seine-Saint-Denis.

Sinon je vends un motobécane BMX prix à débattre.

Sources : L’Express

via topito.com