Top 11 des meilleurs moments d’Edouard Baer dans sa matinale, « Plus près de toi » plus loin, plus fort

Après deux ans de bons et loyaux services, Edouard Baer rend l’antenne de radio Nova ce qui signe la fin de sa matinale Plus près de toi qui était de loin une des meilleures émissions de toute la radio et on se morfond de tristesse d’en être privé à la rentrée prochaine. Edouard Baer c’est déjà quelqu’un avec qui on aimerait beaucoup partir en vacances dans une région viticole de qualité, mais son émission c’est tout simplement quelqu’un avec qui on voudrait se marier et faire des enfants sans malformation.

1. Quand ils ont hacké France Inter

C’est le moment le plus culte de l’histoire de cette émission, et même de l’histoire de la radio globalement puisque a priori ça n’avait encore jamais été fait jusque là. Bon… au risque de vous décevoir on apprendra par la suite que le hacking avait été légèrement orchestré en amont avec Patrick Cohen et ne relevait pas d’un véritable piratage. Mais peu importe, le moment reste incontournable ne serait-ce que pour les quelques saillies poétiquement cinglantes de Baer « J’ai l’impression que vous êtes en train de vous enfermer dans un système cloisonné » avant de remercier Patrick Cohen de les laisser hacker sa matinale parce que dans le fond « C’est pas parce qu’on na rien a dire qu’il faut fermer sa gueule ».

2. …puis Virgin Radio

Histoire de continuer sur une bonne lancée, Edouard Baer intervient cette fois-ci à l’antenne de Camille Combal pour lui refourguer une des pubs de bagnoles dont il ne peut plus supporter l’écoute : « On a depuis trois semaines des pubs de bagnoles tous les quart d’heures, je n’en peux plus, je ne compte pas l’acheter le pick-up Nissan, personne ici ne veut l’acheter ». Ça fait rire l’animateur, Ecouard Baer est encouragé et balance un « Envoyez-lui la Peugeot et la Renault il a l’air de bonne composition ». C’est pas tous les jours qu’on se tape un moment de radio de la sorte qui assassine une pub avec autant d’élégance.

3. La cession live d’Alain Damasio avec Rone

Alain Damasio, auteur de SF de renom à qui l’on doit entre autre La horde du contrevent s’embarque sur un concert improbable avec texte frissonnant et électro envoûtante. Le résultat prend aux tripes. « L’identité c’est de la merde ».

4. François Rollin et son animal de la semaine : le hérisson écrasé

Grosso modo toutes les interventions du Professeur du mardi matin sont des bijoux d’absurdité dont on ne se lasse pas. Difficile d’en sélectionner une plus qu’une autre, le plus simple c’est encore de tout écouter.

5. Ou le jeu de l’intrus

Allez après j’arrête mais c’est vrai que cette pastille rollinesque nous a bien mis en PLS de la rigolade.

6. Cet échange avec Philippe Katerine qui vient tout droit d’une autre planète

Deux hommes. Deux univers. Deux langues. Une seule conversation. On n’en retiendra que ceci : « Le bois et le pain c’est toujours un mariage heureux ».

7. Quand on choisit le lundi pour sortie, il faut être bien vicieux

Ode aux sorteurs du lundi soir, ceux qui snobent les sorties du samedi soir, ceux qui se jouent des obligations de sorties du week-end et sont prêts à ruiner leur santé en se minant dès le lundi. On sera beaucoup à se reconnaître dans cet hommage touchant.

8. Etre bourré dès 8h du mat’ : hommage aux viticulteurs

Quoi de mieux pour rendre hommage à ceux qui font de notre vin un patrimoine national ?

9. Cette diatribe contre le diktat du week-end

« Combien d’entre vous sont restés piégés dans cette toile d’araignée, dans ce miroir aux alouettes, dans ce grand piège à con dans cette vaste illusion qu’on appelle le week-end. Piégé dans un arrêt sur image, dans un rêve qui dure deux jours… » C’est beau putain !

10. Le personnage d’Amoniacal

Tenons nous le pour dit, je n’ai jamais rien capté à ce personnage c’est en errant sur le darkweb que j’ai découvert qu’il s’agissait en réalité d’un comédien tourangeau, Arnaud Aymard qui se trouve être aussi clown et philosophe. Une personne de bonne composition comme toute.

11. Le réveil de Jamel Debbouze

Les réveils auront laissé de bons souvenirs. Alain Chabat, Poelvoorde, Duris, Marina Fois… Difficile de faire son choix, mais c’est vrai qu’on a bien aimé celui de Jamel qui d’ailleurs finira par rappeler Edouard pour foutre en l’air l’émission.

Deuil et souffrance et malheur et tristesse et suicide.

via topito.com