Top 12 des trucs que tu peux faire avec ton chat mais pas avec ton gosse

Quand on a un chat, on a souvent tendance à croire que c’est comme avoir un enfant, que ça implique les mêmes responsabilités et le même sacrifice. Et c’est vrai. Moi-même qui possède un chat, j’envisage l’avenir avec plus d’appréhension. Toutefois, d’aucuns diraient qu’un chat n’est pas exactement comme un enfant, et que soi-disant il y a pas mal de trucs qu’on peut faire avec un chat qu’on ne peut pas faire avec un enfant. A vous de juger.

1. Laissez des inconnus le caresser dans le sens du poil

Avec ton chat tu es assez libre, tu aimes que d’autres gens le caressent même si tu ne les connais pas. Ton chat peut ainsi se retrouver sur des genoux inconnus à subir des caresses plus ou moins acceptées. Avec un enfant, les inconnus iraient en prison, et toi aussi.

Source photo : Giphy

2. Lui mettre la tête dans son pipi quand il a fait sur le lit

Quand un chat fait une bêtise comme par exemple uriner dans un endroit stratégique pour te manifester son envie que tu changes sa litière, tu es tenté de sévir en lui foutant le nez dans la pisse (même si cette punition n’est malheureusement pas efficace). En revanche, si un enfant de 12 ans fait pipi sur ton lit, tu ne peux pas lui mettre le nez dedans. L’avantage avec un enfant c’est que tu peux communiquer avec lui. En l’occurrence, s’il pisse et chie sur ton lit, tu peux aussi remettre en question sa future intégrité sociale.

3. Le stériliser dès qu’il a six mois

J’ai déjà demandé au véto s’il pouvait le faire à mon neveu mais croyez-le ou non, le gars a refusé. Comme quoi ce serait contraire à la déontologie chais pas trop quoi là. Moi je pense surtout qu’il y en a qui sont de grosses feignasses et qui veulent pas bosser.

Source photo : Giphy

4. Le faire piquer quand il a une gastro

Une gastro peut être fatale pour un chat. Il perd du poids à vitesse grand V, ne s’hydrate plus, bref ça peut souvent finir par la mort dans ce cas on le fait piquer. Pour un enfant, un coup de Smecta et on est reparti comme en quarante. D’un côté c’est bien, mais d’un côté un peu la flemme finalement parce que t’étais quand même un peu content de ne plus avoir d’animal à la maison

5. L’abandonner trois jours avec un bol de croquettes

Le chat jouit d’une certaine indépendance. S’il réclame beaucoup d’affection il est toutefois capable de s’arranger de sa solitude sur une petite durée, ce que l’enfant n’est absolument pas capable de faire. Pas foutu de se nourrir seul, l’enfant peut être exposé à ne graves dangers s’il est abandonné trois jours chez toi pendant que tu pars en week-end. Encore une preuve irréfutable qu’il est plus pratique d’avoir un chat qu’un enfant.

6. Le vermifuger

Cela dit ça dépend. Si tu sors souvent ton enfant dans ton jardin, il faudra peut-être songer à franchir cette étape.

7. Faire semblant de ne pas l’entendre quand il gratte à la porte

La nuit, ton chat peut devenir ton pire ennemi en foutant un bordel monstre dans l’espoir de te réveiller. Seulement, tu as le droit le mettre des boules Quies et de le virer de ton lit, voire de ta chambre, sans une once de culpabilité. Pour un enfant qui plus est un bébé, il est fortement déconseillé d’agir ainsi. Si l’enfant pleure la nuit, il faut généralement te lever et résoudre le problème.

Source photo : Giphy

8. S’amuser quand il saute d’une étagère sur le sol

Quand c’est ton chat qui fait du bazar : « Oh non, il a tout fait tomber ! Il a même cassé le vase oriental ! Roooh mais qu’est-ce qu’il est mignon je craque, je ne peux rien lui dire je l’aime tant ! Regarde il a dit « miaou » c’est presque comme « maman » » !

Quand c’est ton enfant qui fout la merde ce blaireau de con : « J’aurais du te faire avorter. Fais tes affaires je te fous à la DASS ».

9. L’appeler Balek ou Prothèse

Même si les prénoms d’enfants se font de plus en plus excentriques de nos jours, la liberté de créativité n’est pas exactement la même qu’avec un enfant.

10. L’enterrer dans le jardin quand il décède

Perso j’ai essayé avec mon dernier môme et askip la copro était pas du tout chaude pour que je le colle sous le cerisier de la cour. Super, merci, bravo. Du coup j’ai du le mettre à la poubelle parce figurez-vous que ça passe même pas au compost ! Vraiment par moment on marche sur la tête.

Source photo : Giphy

11. Tricoter un pull avec ses poils

S’il est techniquement possible de le faire avec un chat (il existe même des entreprises auxquelles tu peux envoyer un stock de poils et qui te confectionneront l’objet de ton choix à partir de ce matériau si pur), il est encore assez mal vu de le faire avec un enfant. Espérons que les mœurs évoluent à ce sujet…

12. Montrer des photos de lui

Montrer des photos de son chat, ça fait plaisir à tout le monde. Quant aux vidéos, n’en parlons pas, on se tape des compils de catporn avec des chats en long en large et en travers pour notre pur bonheur. Mais si quelqu’un ose montrer le début d’un commencement de morceau de photographie de son rejeton, clairement on vomit et si vraiment on est poli on regarde tout en nous fanant de l’intérieur. C’est dur, mais c’est comme ça.

Source photo : Giphy

Il est parfois bon de rappeler les différences de base dans nos procédés éducatifs.


via topito.com