Top 15 des noms que tu donnes à ton chat et ce que ça veut dire de toi, Minou je t’aime

Les chats peuplent nos vies pour le meilleur et pour le pire (étant actuellement détentrice d’un chat atteint de cystite chronique depuis plus de 3 semaines, je suis personnellement au bout de ma vie alors voilà voilà je me sens obligée de vous partager mes souffrances parce que finalement on commence à se connaître vous et moi, on est proche, on partage des choses, je commence à avoir des sentiments pour vous, bref vous voulez mon chat ?). Comme le chat représente un engagement à moyen terme, moins contraignant qu’un enfant, on se lâche un peu sur son blase et on en est malheureusement souvent bien fier. Ça part en typologie des noms de merde qu’on donne tous à nos chats (de merde).

1. Les noms humains classiques : Lola, Julien, Emma ou François

Analyse psychologique : tu as voté Macron (en 2012), pour toi il faut voir dans le prénom du chat une forme d’accomplissement social anthropomorphiste. Plus tu donnes un prénom humain à ton chat plus il aura de chance de se voir un jour rentrer à l’ENA.

Niveau de merde du prénom : 98 %. C’est pas un humain putain c’est un chat ! Brûle en enfer avec tes prénoms de premiers de la classe parisiens.

Source photo : Giphy

2. Les noms « Aristochat Spirit » : Duchesse, Princesse, Jean-Charles, Marie-Christine, Seigneur, Monsieur de Président de la République

Analyse psychologique : tu es clairement dans le déni avec tes choix de prénoms ampoulés alors que tu te payes un vieux galeux de chat de gouttières à trois pattes atteint du FIV (le SIDA du chat).

Niveau de merde du prénom : 50 % du à ton manque d’inventivité, 50 % du à la merde dans tes yeux.

3. Le prénom basé sur les couleurs de la robe du chat : Caramel, Vanille, Blanchette, Négro

Analyse psychologique : OK. Super. Pas du tout stigmatisant quoi. Non mais vous imaginez si on faisait la même chose avec les humains en les appelant « Blond », « Rouquemoute », « Caramel », « Orange » ? C’est juste faire preuve d’un racisme profond que de donner un nom de ce genre à votre bestiole. Honteux.

Niveau de merde du prénom : 136 %. On pète les scores.

4. Le prénom qui rend hommage aux chats connus : Simba, Nala, Chatran, Félix, Garfield

Analyse psychologique : pour peu que tu aies été biberonné.e au Roi Lion et à Chatran toute ton enfance, tu es déjà un peu perturbé, donc forcément tu le fais payer à ton chat. Au moins en lui donnant ce nom, tu apaises les traumatismes de ton enfance.

Niveau de merde du prénom : 69 %. Il va falloir commencer à voir enrichir un peu ses références intellectuelles.

Source photo : Giphy

5. Le jeu de mots qui méritent la mort : Chat-fouin, Chat-taigne, Chat-bada, Chat-d’iran, Chat-tpoilue

Analyse psychologique : tu aimes le Scrabble, les mots fléchés, et naturellement les jeux de mots, tu es une personne ringarde et un peu lourde (parce que c’est chiant quand tu expliques à chaque fois le jeu de mot à l’origine du nom de ton chat).

Niveau de merde du prénom : 51 %. Mais c’est juste parce qu’on est ringard et qu’on aime bien aussi les jeu de mot comme par exemple « Comment ça va ? tuyau de poêle ! » ou un truc du genre.

6. Les onomatopées : Miaou, Ronron, Miam-miam, Kiki

Analyse psychologique : tu es clairement dénué de toute forme de vocabulaire, on ne devrait pas te permettre d’avoir un chat sous ta responsabilité. Est-ce que tu accepterais d’appeler ton enfant Areuh ? Non ? Bah voilà.

Niveau de merde du prénom : 100 %. Tu ne mérites pas ton chat mais tu ne mérites pas non plus de vivre.

7. Le nom que t’a jamais trouvé du coup ton chat s’appelle Le Chat, Mistigri, Minou, Tigrou

Analyse psychologique : tu t’en bats totalement la race de ton chat, tu refuses d’accorder plus d’une demi seconde de réflexion pour trouver son nom, de toute façon tu ne comptes pas l’appeler, pas lui parler, pas le caresser, il n’aura pas le droit de rentrer dans ta chambre ni chez toi globalement. Ton mépris pour ton chat n’a d’égal que la laideur de ton âme.

Niveau de merde du prénom : 112 %. A la limite, lui donne aucun prénom, ce sera toujours plus respectueux.

8. Le prénom qui exprime un trait de personnalité trop choupi : Chipie, Fripouille, Choupette, Frimousse, Filou, Canaille, Miaulette,

Analyse psychologique : ton chat va mourir jeune à ton contact physique. Quant à toi, tu es déjà mort à l’intérieur.

Niveau de merde du prénom : 356 %. Le prénom de ton chat a créé un trou noir dans le système solaire.

Source photo : Giphy

9. Le nom de dieu ou de déesse : Isis, Vénus, Zeus, Gaïa

Analyse psychologique : tu vénères un peu trop ton chat, reste stable quand même.

Niveau de merde du prénom : 75 % pour tous les noms de dieux. 95 % juste pour le nom Isis parce que ça veut quand même dire Etat Islamique en anglais donc un peu gênant. A la rigueur appelle directement ton chartreux Daesh.

10. Le nom qui représente un aliment de qualité sans gluten : Pistache, Cookie, Bounty, Nougat, Biscotte ou Côte de Bœuf

Analyse psychologique : tu es au régime et tu concentres tous tes fantasmes alimentaires sur ton chat. Un jour tu finiras probablement par le bouffer.

Niveau de merde du prénom : 61 %. C’est malin j’ai faim maintenant…

11. Les noms en référence à une personnalité historique cool : Nelson (pour Mandela), Bobby (pour Bob Marley), Moumoule (pour Jean Moulin) ou Voltaire (pour Voltaire)

Analyse psychologique : tu aimes exprimer tes idéaux politiques à travers le choix de ces petits noms, cela est pour toi l’occasion de rendre hommage à des figures historiques de qualité. Finalement tu es un peu comme un vulgarisateur scientifique, un transmetteur de pensée.

Niveau de merde du prénom : 92 %. Jusqu’à preuve du contraire, ton chat n’a pas inventé le reggae, ni été résistant, ni philosophe, ni mis fin à l’apartheid. Il a juste des problèmes urinaires et chie à côté de sa caisse. Sur le plan de l’humanité, ça pèse pas lourd.

12. …ou une personnalité moins cool : Adolf, Benito, Maréchal, Balkany ou Monsanto

Analyse psychologique : tu aimes bien faire un doigt d’honneur à l’histoire (ou à l’actualité) en réduisant une figure historique dictatoriale à un petit chat trop choupi. C’est ton côté anarchiste de gauche qui parle. Ou juste ton côté con de gauche. Ou de droite.

Niveau de merde du prénom : 118 %. Tu auras l’air malin quand il faudra emmener ton chat chez le véto et que ton médecin t’annoncera que le petit Adolf a des calculs rénaux.

Source photo : Giphy

13. Les noms que tu voulais donner à tes enfants mais t’as pas osé alors tu te venges : Parcimonie, Balek, Jusianne

Analyse psychologique : ces prénoms-là imposent vraiment le respect, telles des punchlines d’un seul mot qui te permettent en plus d’avoir enfin la possibilité de dire des phrases comme « Regarde la télé avec Parcimonie ».

Niveau de merde du prénom : 0 %. Et je ne dis pas ça parce que mon chat s’appelle Balek. D’ailleurs à ce propos, toujours personne d’intéressé pour l’adopter ? Sinon je vous préviens je l’abandonne dans les halles.

14. Les noms pour faire genre t’es original mais en fait t’es juste un connard : Extincteur, Carnet de correspondance, Tabouret ou ton numéro de sécurité sociale

Analyse psychologique : tu aimes fricoter avec l’insolite, et chatouiller les conventions du revers de la main. Il réside en toi un petit grain de folie, tu aimes bien par exemple prendre ton petit-déjeuner avec un entonnoir sur la tête parce que tu es vraiment un petit fou. Sache toutefois que de l’extérieur, tu n’es qu’une sombre immondice dénuée de tout sens commun.

Niveau de merde du prénom : c’est tellement de la merde que je peux même pas parler en pourcentage, je dois carrément m’exprimer en degrés celsius et ça donne 12°C de merde.

15. Le nom de merde mais qui a un sens vraiment inspirant pour toi : « Liberté », « Racisme », « Seul Dieu peut te juger »,

Analyse psychologique : tu as un Q.I. inférieur à 450 et tu aimes la pizza, presque autant que de faire exploser des grenouilles avec une paille.

Niveau de merde du prénom : 2 %. Euh pardon, mais si vous êtes pas pour la liberté faut le dire tout de suite.

Source photo : Giphy

Et dire que le chat n’en a strictement rien à foutre de son prénom, c’est bien la peine de s’emmerder pour tant d’indifférence.


via topito.com