Top 7 des vers les plus longs du monde, on prévient ce top est DEGUEU

Coucou, tu veux voir mes vers ? Il y a fort peu de chances pour qu’on vous fasse cette proposition un jour, et en temps normal il vaut mieux que vous répondiez « non », parce qu’on sait jamais. Sauf là. Parce que je vais vous montrer des vers bien dégueu qui sont beaucoup trop longs et qu’on espère ne jamais croiser dans notre vie. Armez-vous de votre meilleur vermifuge, c’est parti pour le fun et le dégoût réunis dans ces jolies petites bestioles tout droit descendues de l’antre du mal.

1. Le ver spaghetti (ou vers lacet), qui peut mesurer jusqu’à 55 mètres de long

De son petit nom le Lineus longissimus, ce ver ne fait que 5 à 10 mm de large, mais peut mesurer plusieurs dizaines de mètres. Il a une manière intéressante de manger puisqu’il sécrète un mucus toxique autour de ses proies puis sort son tube digestif pour l’enrouler autour de la pauvre bestiole. Oui oui, c’est dégueu, vous avez le droit de le dire.

Crédits photo (creative commons) : Citron

2. Le Diphyllobothrium latum qui va chercher dans les 20 mètres quand il est chaud

Le Diphyllobothrium latum (avouez, vous lisez pas vraiment « Diphyllobothrium », vous n’avez pas de temps à perdre avec ces conneries), c’est ce genre de vers plat qui peut s’installer dans notre système digestif quand on mange des trucs pas bien cuits. En l’occurrence, pour lui, c’est le poisson. Si on le choppe, il atteindra généralement jusqu’à 8 mètres, mais on a déjà trouvé des spécimens de 20 mètres. Vous n’avez pas envie d’en savoir plus.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

3. Le Taenia saginata, un copain de 4 à 10 mètres de long

Ah, vous avez bien lu, dans Tænia saginata, il y a « Tænia », ou « Ténia », et ça vous savez que c’est pas joli joli. Pour ceux qui n’ont encore jamais sorti le bout de leur nez de chez eux, le ténia est un parasite qui colonise le système digestif, comme le vers juste au-dessus. Dans le cas du Tænia saginata, on l’ingère quand on mange du bœuf mal cuit. C’est généralement lui qu’on appelle « ver solitaire ». Si certains pensent que c’est bien d’avoir un animal qui mange tout ce qu’on a avalé et qui nous évite de grossir, regardez des vidéos sur le tænia, vous changerez d’avis.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

4. Ce truc qui ressemble à un vers et qui peut faire jusqu’à 8 mètres de long

Un nouveau spécimen de cette espèce a été découvert très récemment par deux plongeurs au large de la Nouvelle-Zélande. Il s’agirait d’un pyrosome, donc on ne peut pas vraiment parler de ver, mais on va pas chipoter. Le truc change de forme au fur et à mesure qu’il avance, c’est assez hypnotisant à regarder mais, avant tout, c’est un petit peu flippant.

Source photo : Giphy

5. Le « Ver géant de Gippsland », qui peut atteindre les 3 mètres de long

En général, le Megascolides australis fait à peu près 80 cm de long, ce qui n’est déjà pas négligeable, mais de temps en temps on retrouve des individus qui ont pris un peu la confiance et ont atteint plus de trois fois cette taille. Comme l’indique son nom, on ne le trouve que dans une vallée du South Gippsland, en Australie, donc vous avez très peu de chances de le croiser un jour.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

6. Le Martiodrilus, qui dépasse facilement le mètre

On en trouve beaucoup en Amazonie. Le Martiodrilus (qui est plus une famille de vers qu’une espèce à part entière) se déplace comme nos vers de terre qu’on connaît bien, en creusant dans le sol. A côté des autres vers de ce top, il fait pas trop le malin, mais il a quand même une taille respectable.

7. Des Platheminthes qui se sont pointées en France et qui font jusqu’à 40 cm de long

Depuis 2013, on a commencé à voir des spécimens de ce ver chez nous. Ils sont toxiques et peuvent tuer des proies 50 fois plus lourdes qu’eux. Autant dire que c’est pas très bon pour la faune de nos jardins. Un peu comme si on mettait un tigre dans une école maternelle en fait. Un tigre qui pourrait lâcher un mucus toxique. Un tigre bien flippant finalement.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

En ver et contre tout.


via topito.com