Top 8 des équivalents chinois de grosses firmes américaines

En Chine, il y a le capitalisme et le régime autoritaire communiste. Donc on a le droit de faire du blé, mais si on ne critique pas le pouvoir. Et comme la Chine est un immense marché vu qu’ils sont très nombreux, les Chinois, les boîtes qui se sont développées sur place en remplacement des entreprises américaines plus contrôlées ont pris une ampleur considérable tout en se cantonnant bien souvent au seul marché national. Bref, il existe des géants du web quasiment aussi puissants que les GAFA dont on entend peu parler en Europe.

1. Whatsapp –> WeChat

WeChat, c’est Whatsapp sauf que tout le monde l’a, que l’on peut payer avec, que ça peut traduire des phrases en direct et que c’est chinois. Bref, WeChat, c’est Whatsapp en mille fois plus puissant. WeChat compte aujourd’hui environ 600 millions d’utilisateurs et sa maison-mère, Tencent, est l’une des plus grosses entreprises chinoises, quasiment aussi puissante que Facebook.

Crédits photo (creative commons) : Anarchy-Ren

2. Amazon –> Alibaba

Alibaba, c’est comme Amazon : on peut se faire livrer tout et n’importe quoi à travers le monde. Sauf que c’est pas cher, puisque c’est chinois, et que l’on peut (en partie) acheter des contrefaçons dessus. Un géant absolu dont l’essentiel de l’activité est située en Asie. La capitalisation boursière d’Alibaba est quasiment équivalente à celle d’Amazon. Bref, son fondateur n’est pas n’importe quel péquin.

Crédits photo (creative commons) : Alizhong

3. Google –> Baidu

Si Baidu est entièrement écrit en idéogrammes et du coup pas hyper pratique à utiliser en Europe, il s’agit d’un géant du web chinois qui est à peu près aussi incontournable en Chine que Google en Occident. Avec en plus la possibilité de filtrer les réponses de manière bien plus simple sous le contrôle des autorités. Bravo le veau.

baidu translated search screen

4. Uber –> Didi

Didi est un service de VTC chinois capitalisé à hauteur de 40 milliards d’euros et qui dessert 400 villes chinoises. En moins de deux ans, le service a totalement conquis le marché des classes moyennes chinoises et a fait 1,5 milliard de courses rien qu’en 2015. Un chiffre équivalent a ce qu’a fait Uber depuis 2009. BOUM.

5. Cisco –> Huawei

Téléphones, ordinateurs, sécurité informatique, switchs, routeurs. Huaweu équipe quasiment toutes les boîtes chinoises et de plus en plus sur le marché international. C’est un mastodonte façon IBM de la grande époque qui va tout détruire sur son passage.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

6. YouTube –> Youku Tudou

Avec Alibaba pour actionnaire depuis 2014, Youku est le YouTube chinois. C’est la plus grosse plateforme chinoise de diffusions de vidéos, avec des accords exclusifs passés auprès de partenaires internationaux, comme Disney.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

7. Airbnb –> Tujia

Tujia est le leader des locations épisodiques entre particuliers en Chine et essaie de se positionner comme le principal concurrent d’Airbnb à l’international. L’entreprise a récemment levé 300 millions d’euros de fonds pour lutter contre l’autorisation d’Airbnb dans le pays et tâche de consolider sa position en Asie, notamment. Du lourd.

8. Twitter –> Sina Weibo

Site de microblogging inspiré de Twitter, Sina Weibo est entré au Nasdaq à New York en 2014. C’est une énorme entreprise et le lieu le plus libre pour la contestation politique. Enfin, on dit libre, pas non plus SUPER LIBRE.

Quand la Chine s’éveillera, tout ça tout ça.

via topito.com