Top 8 des histoires vraies de chiens qui vont te faire chialer

Ma rédactrice en chef n’aime pas du tout les chiens. Je sais, c’est un énorme manque d’humanité, elle devrait avoir honte d’elle. Mais comme vous et moi avons un cœur, nous allons apprécier nous pencher sur de belles histoires de chiens. Des histoires émouvantes qui feront couler vos larmes de manière incontrôlée. Des histoires dont les canidés sont les héros. Des histoires qui prouvent que ces animaux à quatre pattes sont les meilleurs amis de l’homme. Putain j’ai déjà envie de chialer.

1. L’histoire émouvante du fidèle Capitán

Argentine. En 2012, quand Manuel Guzman, le maître de Capitán, a rendu l’âme, il a été transporté au cimetière de Cordoba. Jusque là, rien d’exceptionnel. Seulement, le berger allemand, qui s’était enfui du domicile familial, a été retrouvé une semaine plus tard sur la tombe de son maître. Ce qui est fou, c’est que personne ne l’avait jamais emmené dans ce cimetière, et encore moins sur cette tombe. C’est un mystère. Et c’est beau.

Des petites larmes commencent à apparaître au coin de mes yeux.

2. Hachiko, le chien loyal de la gare de Shibuya

C’est probablement l’histoire du genre la plus connue. Hachiko avait l’habitude d’accompagner son maître à la gare quand il partait au boulot, et il attendait patiemment son retour. Un jour, le maître est mort sur son lieu de travail. Pendant les dix ans qui ont suivi, Hachiko a continué à l’attendre sur le quai de la gare. Les travailleurs de la gare et les passants qui connaissent son histoire l’ont nourri tous les jours.

C’est beaucoup trop d’émotions pour moi.

Crédits photo (creative commons) : Momotarou2012

3. L’aventure poignante de Swann, chienne kidnappée

En 2016, en France, Swann, une femelle malinois a été volée à ses propriétaires. Ils l’ont cherchée activement, en vain. Mais, quelques mois plus tard, une association de protection des animaux a reçu un appel dénonçant un homme qui maltraitait ses chiens. L’association s’est rendue à l’adresse indiquée pour y découvrir plusieurs chiens sous alimentés et battus. Parmi eux, Swann, qui a retrouvé des maîtres.

C’est tellement beau que des perles de joies s’échappent brusquement de mes globes oculaires.

4. Shep, l’autre chien qui a attendu avec patience

Dans le Montana, en 1936, un homme est tombé gravement malade. Son chien, Shep, a tenu à l’accompagner à l’hôpital, où il attendait devant sa chambre. Le jour où ce dernier est mort, on l’a transporté en train jusqu’au cimetière. Comme Shep n’a pas pu monter dans le train, il a sagement attendu à la gare que son maître revienne. Il a attendu 5 ans avant de s’éteindre et de rejoindre son ami, là-haut.

Voilà je commence à avoir de l’eau salée qui s’écoule de mes yeux.

5. Le récit de Kostya, un chien honnête, probe, équitable, mais surtout loyal

En 1995, dans la ville de Tolyatti, en Russie, près d’une route, il y avait un chien errant. Tout le monde s’interrogeait sur l’objet de sa présence, et certains ont cherché à lui donner un foyer. Mais ce chien revenait toujours sur les lieux. Un jour, quelqu’un comprit qu’il était le seul rescapé d’un accident de voiture qui s’était produit à cet endroit précis. Les habitants de la ville ont appelé le chien Kostya, ce qui veut dire « loyal ». Une statue a été érigée en son honneur.

Des torrents de solution aqueuse et saline s’échappent de mes paupières.

Crédits photo (creative commons) : ShinePhantom

6. L’histoire déchirante de Bobby, un chien plein de qualités

Bobby était le chien de John Grey, un policier écossais, qui tous les jours allait dans un restaurant accompagné de son fidèle ami à quatre pattes. Un jour, John Grey succomba à une tuberculose (je chiale déjà). Il fut enterré dans le cimetière de la ville. Durant les 14 années suivantes, Bobby a passé son temps sur la tombe de son maître, qu’il ne quittait que pour rejoindre le restaurant où on le nourrissait.

Ce ne sont plus des larmes qui sortent de mes yeux mais de la tristesse liquide.

7. La légende du courageux et protecteur Gelert

Il s’agit d’une vraie légende. Au Pays de Galles, il y avait un prince, Llywelyn le Grand. Un jour, revenu de la chasse, le prince aperçoit que le berceau de son enfant est vide. A côté, il découvre son chien Gelert, couvert de sang. Il pense alors que Gelert a dévoré son enfant et le tue d’un coup d’épée. Mais dans la seconde qui suit, il découvre que son enfant est indemne derrière Gelert et qu’un cadavre de loup gît à côté. Gelert avait courageusement défendu le nouveau-né et tué le loup. Le prince Llywelyn le Grand s’en voudra toute sa vie d’avoir tué son chien et ne sourira plus jamais.

MON DIEU MAIS CETTE HISTOIRE EST BEAUCOUP TROP TRAGIQUE.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

8. Le courage bouleversant d’Argos, chien rejeté puis aimé (sortez les mouchoirs)

En 2016, le refuge de Montpellier a recueilli Argos, un chien de 11 ans abandonné par ses maîtres parce qu’il était en partie paralysé et qu’il avait du mal à marcher. A cet âge et dans cet état, personne au refuge n’imaginait qu’Argos pourrait être adopté un jour. Pourtant, quelques mois plus tard, une femme a tenu à le prendre chez elle, provoquant l’émoi du personnel du refuge. Une fois chez elle, Argos a commencé à faire d’énormes progrès pour se mouvoir, alors qu’il ne bougeait presque plus de son panier au refuge. Et, une fois, alors que sa maîtresse était malade, clouée au lit à l’étage, Argos a réussi à la rejoindre en montant les escaliers pour la première fois depuis sa paralysie. Il s’est alors rapproché de sa maîtresse pour l’aider à mieux supporter sa maladie.

JE N’AI JAMAIS AUTANT PLEURÉ DE TOUTE MA VIE, RAMENEZ MOI UN SEAU ET UNE SERPILLIÈRE SVP.

Si vous n’êtes pas en train de pleurer actuellement c’est que vous n’avez aucun cœur. CHIALEZ PUTAIN.


via topito.com