Top 8 des pays que l’on visite en ignorant totalement la crise qu’ils traversent (le tourisme inconscient)

Le tourisme et la conscience sociale activent deux zones différenciées de notre cerveau. Je ne sais pas s’il y a des études qui le prouvent, mais empiriquement, ça se vérifie : la preuve.

1. La Hongrie

Tiens si on allait à Budapest ? Budapest, la ville mitteleuropa par excellence, centre-ville chargé d’histoire et ambiance café littéraire… Budapest, où des milices sont constituées pour massacrer les migrants. Tiens, si on n’allait pas à Budapest ?


Crédits photo (creative commons) : Maurice

2. La Birmanie

Depuis que le régime s’est assoupli, la Birmanie est devenue une destination touristique très prisée. Sauf, qu’en réalité, les conditions de vie des Birmans n’ont pas beaucoup évolué depuis le retrait de la junte et que la Birmanie demeure un état extrêmement autoritaire. Mais bon, c’est joli, c’est doré.


Crédits photo (creative commons) : Gerd Eichmann

if(isMobile()) sas.render(‘45340’);

3. Madagascar

Pauvreté omniprésente, attentats, alerte cyclone, Madagascar a tout pour plaire. En tout cas, l’île connaît une explosion de son économie touristique. Y’a des plages, aussi.


Crédits photo (creative commons) : Bernard Gagnon

4. Le Brésil

Sous le feu des projecteurs après l’accueil successif de la Coupe du monde et des Jeux olympiques, le Brésil connaît une crise institutionnelle sans précédent qui a conduit à l’impeachment de Dilma Roussef suite à un scandale aux allures d’impeachment. Corruption d’état, scandale de la viande avariée, économie en récession : rien ne va plus, au Brésil. Mais bon, Rio c’est très joli.


Crédits photo (creative commons) : JGKlein

5. L’Argentine

Le pays est dans une telle crise économique que le prix des empanadas augmente quasi quotidiennement. Institutionnellement, ça ne va pas beaucoup mieux. Ce qui ne dissuadera personne d’aller faire du cheval dans la pampa.

6. L’Autriche

L’extrême droite est à 35% en Autriche. Dans un pays qui a connu le nazisme, ce n’est pas très bon signe sur la bonne santé de la démocratie autrichienne. Ca n’empêche personne d’aller s’envoyer un café viennois près du Hofsburg en se prenant pour Zweig.


Crédits photo (creative commons) : Fabian Lackner

7. La France

Le principal sujet de conversation en France est quand même, de manière larvée, pour ou contre la guerre civile. Contre les musulmans, contre les gauchiasses, contre les droitristes, contre l’Europe ou pour l’Europe, c’est la crise la plus profonde qu’on n’ait jamais rencontré, mais on se prend quand même en selfie devant la Tour Eiffel.


Crédits photo (creative commons) : Oselina

8. Les Philippines

Kikoo le tourisme sexuel et le tourisme tout court. Kikoo kikoo Rodrigo Duterte, fou furieux absolu, kikoo les milices et les assassinats. Ouais, mais les plages et les architectures coloniales, c’est kikoo lol.


Crédits photo (creative commons) : Jackievon

On a 5 semaines de vacances par an et 47 autres pour penser à l’état du monde.

if(isMobile()) sas.render(‘45341’);

via topito.com