Top 8 des raisons d’arrêter la démocratie au profit d’une dictature éclairée (mais gentille, la dictature)

Et pourquoi pas ? On nous enseigne que la démocratie est le meilleur système politique mais est-ce vrai ? N’y a t’il aucune alternative ? Est-ce que donner le pouvoir au peuple ou à des députés qui se gavent sur notre dos est vraiment la bonne solution ? Bon, dans les faits, peut-être, mais pourquoi pas on tenterait pas autre chose, comme une dictature éclairée ? Marie-Thérèse d’Autriche, Frédéric II de Prusse ou Gustave III de Suède s’y sont déjà essayés il y a quelques siècles…

1. Parce que le concept vient du siècle des Lumières

L’idée d’une dictature éclairée, ou plutôt d’un despotisme éclairé, est née au siècle des Lumières portée par des philosophes souhaitant placer la Raison au coeur d’une nouvelle doctrine politique. Les souverains éclairés sont les serviteurs du pays et non l’inverse et leur politique changent donc radicalement de celle des souverains que connait l’Europe à l’époque.


Crédits photo (creative commons) : Public domain

2. Parce qu’il s’agit d’un système réformateur et non pas sclérosé

Le principal trait du despotisme éclairé c’est la volonté de réformer le pays. Les souverains sont le bras armé de la Raison et leur but est de lancer des réformes exigées par la pensée rationnelle afin de moderniser les institutions et le pays dans son ensemble.

3. Parce qu’on a vu comment à fini la République Galactique

Franchement, si la République de Palpatine est un toboggan vers l’Empire totalitaire et destructeur de Dark Sidious, c’est sans nous merci.


Crédits photo (creative commons) : Star Wars

4. Parce qu’Aristote lui-même en était un fervent défenseur

Aristote n’était pas le dernier des cons, on peut se mettre d’accord là-dessus. Il a dit quelques trucs sympa et notamment cela :

« Le choix judicieux est l’affaire des gens de savoir : par exemple le choix d’un géomètre appartient à ceux qui sont versés dans la géométrie, et le choix d’un pilote à ceux qui connaissent l’art de gouverner un navire. Car, en admettant même que, dans certains travaux et certains arts, des profanes aient voix au chapitre, leur choix en tout cas n’est pas meilleur que celui des hommes compétents. Par conséquent, en vertu de ce raisonnement, on ne devrait pas abandonner à la masse des citoyens la haute main sur les élections de magistrats.« 

5. Parce que ce serait con de se passer d’une si belle cérémonie de Sacre

Ce qui manque à la France c’est une belle cérémonie, une investiture digne du Sacre de Napoléon, histoire de faire mieux que Hollande sous la pluie vous voyez ? Pensez-y, pensez au prestige.


Crédits photo (creative commons) : Public domain

6. Parce que les gens préfèrent les animaux, pas idéal de leur laisser le pouvoir

C’est vrai, c’est ici qu’on a trouvé l’info, et ça veut dire que laisser le pouvoir au peuple c’est laisser le pouvoir aux petits caniches de grands-mères et aux chats vicelards, et ça c’est insupportable. Donnons le pouvoir à un homme éclairé qui aura pour seul animal de compagnie la France.

7. Parce que Platon a théorisé le concept de « Philosophe Roi »

Comme Aristote, Platon se démerdait plutôt pas mal sur le terrain des idées. Il imaginait dans son récit La République une cité, Callipolis, dirigée par un philosophe. A ses yeux il s’agit du souverain idéal, désintéressé du pouvoir et qui peut donc l’exercer parfaitement. Autrement dit :

« S’il n’arrive pas ou bien que les philosophes deviennent rois dans les États ou que ceux auxquels on donne maintenant le nom de rois et de princes ne deviennent philosophes, authentiquement et comme il faut ; et que cet ensemble – pouvoir politique et philosophie – se rencontre sur la même tête ; s’il n’arrive pas, d’autre part, qu’aux gens cheminant de nos jours vers l’un de ces buts à l’exclusion de l’autre (et le nombre est grand des gens qui sont ainsi faits), on ne barre de force la route, alors, mon cher Glaucon, il n’y aura pas de trêve aux maux dont souffrent les États, pas davantage, je pense, à ceux du genre humain. »


Crédits photo (creative commons) : Public domain

8. Parce qu’historiquement les exemples de despotes éclairés ont quand même pas fait que de la merde

On peut penser notamment à la codification et organisation des lois de leur territoire, création du cadastre, abolition des privilèges aristocratiques (ou ébauche d’une abolition notamment au regard des exemptions d’impôts), limitation des pouvoirs de l’aristocratie, amélioration de la vie des paysans notamment par rapport au servage et à l’hérédité de ce dernier, développement du commerce (infrastructures, transports, usines, charges etc.), restriction des pouvoirs de l’Église, ou encore promotion de la culture (bibliothèques, académies royales).

Ouais, bon en vrai, quand on voit la gueule de Kim Jong-un, on se dit que c’est quand même très cool la démocratie.

via topito.com