Top 8 des secrets qui ont été résolus en 2018, la vérité enfin révélée au grand jour

Vous adorez X-Files mais vous aimez aussi la vérité parce que les mystères ça va deux minutes mais au bout d’un moment c’est bien d’avoir aussi des résolutions sur la nature, la vie, et les chaussettes qui disparaissent. Eh bien figurez-vous que l’année 2018 a été riche en résolutions cocasses. Prenons-nous la main et partons explorer ensemble les grands mystères du monde enfin résolus, accrochez-vous à vos mousquetons, ça part en escalade de révélations.

1. L’identité de la meuf de L’origine du monde

Un gros BOUM dans le monde de l’art mais aussi dans celui du Youporn historique. C’est du moins ce que va révéler l’ouvrage de Claude Shopp qui paraîtra le 4 octobre L’Origine du monde, vie du modèle. L’oeuvre de Gustave Courbet qu’on trouve au musée d’Orsay depuis 1995 et qui nous montre un appareil génital féminin en bonne et due forme est un objet de mystères depuis belle lurette : qui se cache donc derrière cette vulve saillante ? Eh bien selon Claude Shopp, il semblerait que ce soit Constance Quéniaux. Il a découvert l’info en fouillant dans la correspondance de Dumas fils et de George Sand. Une coquille vraisemblablement mal retranscrite évoquant « l’interview » de Mme Quéniaux, or Dumas parlait en fait « d’intérieur » de Mme Quéniaux. ET BIIIIM. Scandale. Choc. Bon… Ça nous fait une belle jambe me direz-vous, mais en réalité c’est un mystère de l’histoire de l’art qu’on voit enfin résolu, alors soyez un peu plus respectueux.

Source.

Source photo : Giphy

2. Le triangle des Bermudes

Non ce n’est pas un terrain de jeu de cracken, non les extraterrestres n’y font pas leur marché de viande humaine bien fraîche, non on n’y tombe pas dans un trou qui nous fait chuter jusqu’au centre de la terre d’un coup. Le triangle des Bermudes est l’objet de nombreux fantasmes. Mais maintenant on ne pourra plus dire n’importe quoi dessus puisqu’un documentaire a enfin expliqué de quoi il en retournait. L’origine du mythe vient de nombreux naufrages dans la région comme l’USS Cyclop qui a sombré en 1918 sans qu’on ne retrouve aucun des 300 passagers. La faute à quoi ? La situation géographique ! Dans cette zone, les vents du nord sont confrontés aux vents du sud entraînant ce qu’on appelle des « vagues scélérates » (qui font plus de 30 mètres). Alors forcément ça violente un peu les bateaux. En revanche, contrairement à ce qu’on croit , il n’y a pas plus de crash d’avion dans le triangle des Bermudes que partout ailleurs dans le monde.

Source.

3. Quid des statues Moaï de l’île de Pâques ?

Depuis trois siècles on se prend le chou pour essayer de comprendre comment ces statues immenses qui pèsent plus de 100 tonnes ont débarqué sur place au large du Chili. Eh bien en fait c’était pas si compliqué à gérer tout ce bordel. Les habitants de l’île étaient juste hyper doués et ont pu mettre au point un système de rampe et de treuil. C’est donc avec très peu de moyens qu’ils ont pu tirer les blocs de pierre par les cordes et les tailler une fois sur place. Cela remet en question une vieille théorie selon laquelle les habitants avaient déplacés les bloc de pierre sur des rondins de bois ce qui avait entraîné la déforestation de l’île et le déclin de la population, le truc con quoi.

Source.

4. Comment couper les spaghettis en deux ?

C’est un traumatisme pour tous les mangeurs de pâtes. Mais tout particulièrement les enfoirés de FDP qui ont l’insolence de couper leurs spaghettis. Pour cette sous-race il existe donc un mystère scientifique : pourquoi les pâtes se cassent en trois et non en deux ? Même le grand professeur Richard P. Feynman spécialiste en électrodynamique quantique (je sais pas ce que ça veut dire mais entre nous ça envoie vachement plus qu’une licence en communication) s’est penché sur la question et n’a pu résoudre cet abominable mystère. C’est ainsi que des chercheurs du MIT ont mis leurs plus gros cerveaux sur cette énigme pour en venir à cette explication : quand on coupe des pâtes crues, l’énergie que produit la première facture entraîne plusieurs autres fractures. Pour éviter ce terrible désagrément il faut donc non pas casser la pâte crue mais la tordre jusqu’à un certain nombre de degrés. Bon et sinon on peut aussi dire qu’on s’en fout.

Source.

5. Les cascades de sang en Antarctique

On les appelle aussi les « Blood Falls » et elles sont carrément flippantes. Découvertes au début du XXème siècle par le géologue Griffith Taylor, c’est en fait une coulée d’oxyde de fer qui se manifeste par un dépôt rougeâtre. Cette couleur qui donne l’étrange impression d’assister à des menstruations de glacier est due à une réaction chimique entre les hydroxydes de fer et les ions ferreux présents dans l’eau salée. Cette réaction est survenue il y a 5 millions d’années quand le niveau de la mer était à hauteur de ces glaciers. Ceci explique cela. Et malheur à tous les hémophiles, les Blood falls ne sont pas des cascades de sang, mais pourraient faire un bon nom de groupe de métal.

Source.

6. L’abominable mystère de Darwin

Le père de la théorie de l’évolution des espèces a beau en connaître un rayon sur la faune et la flore, il nous a tout de même quitté en laissant derrière lui un grand mystère irrésolu : comment les plantes à fleurs ont pu se répandre si rapidement sur la planète ? Alors déjà vous ne le saviez peut-être pas mais en effet, les végétaux existent depuis un paquet d’années, un milliard pour être précise. Les plantes à graines quant à elles, ont débarqué il y a 350 millions d’années. Parmi ces plantes à graines, les plantes à fleurs ne sont apparues qu’il y a 150 millions d’années. On n’en a jamais vu la trace auparavant et pour Charles Darwin c’est un mystère. Il y a donc deux questions : où est-ce qu’elles étaient avant ces connes ? et comment elles ont fait pour se répandre aussi vite ces bouffonnes ? Les chercheurs ont répondu à cette deuxième interrogation. EH OUAIS c’était grâce à leur génome qui a amélioré leur photosynthèse ce qui aurait favorisé leur expansion. ET VOILAAAAAA POUFFFF BIIIIM BOUUUUM dans ta face la science.

Source.

7. Les manchots momifiés de l’Antartique

Un mystère pas très connu du grand public mais qui n’en est pas moins fascinant. On a découvert des centaines de manchots momifiés dans une couche de neige, morts depuis 750 ans (751 ans et 2 jours plus précisément). Mystère. Angoisse. Crainte. Peur. Trouble. Comment les gars ont-ils pu mourir et se momifier alors qu’ils n’avaient même pas de bras ? Eh bien on a récemment compris les conditions mystérieuses de leur mort. Ils étaient en fait victimes d’un changement climatique très brutal (le genre qui a le coup de poing facile si vous voyez ce que je veux dire) d’où leur mort brutale et leur momification instantanée. Sympa.

Source.

8. La silhouette de Sophie Davant

Source photo : Giphy

On peut tromper mille fois mille personne.

via topito.com