Top 9 des fils de dictateurs les plus timbrés, même que tu leur ferais pas garder tes gosses

Certes, on ne part jamais très bien dans la vie quand on est fils de dictateur. Néanmoins, certains parviennent à s’en sortir à peu près, mais pour les autres : c’est la débandade. Et pas qu’un peu. Après à leur décharge on ne peut pas dire qu’ils aient reçu la meilleure éducation du monde.

1. Chuckie Taylor, le fils de l’ex-dictateur du Liberia

Condamné en 2009 à 97 ans de prison pour tortures et assassinats, Chuckie Taylor fait partie de ce genre de personne que l’on n’a pas vraiment envie de croiser dans la rue. À 25 ans, il est à la tête de l’unité anti-terroriste au sein de laquelle il passe plus de temps à torturer les témoins à coup de décharges électriques sur les testicules et bien pire qu’à protéger son pays. Un jour, alors que son chauffeur renverse un chien sur la route, la voiture se retrouve recouverte de sang. Chuckie dans sa fureur exige qu’on tabasse ce dernier jusqu’à ce que mort s’en suive, et c’est ce qui arrive. Plus tard, il est arrêté par un officier de police qu’il abat à bout portant sans une once de remord. Bref, le mec est très très très violent et perturbé.

2. Saadi Kadhafi, un poil mauvais joueur

Pour info, il serait sorti avec Alice de la pub ADSL… Bref, le gars a un rêve : jouer dans une équipe de foot de 1ère division. Mais pas forcément les skills. Du coup, plutôt que de compter sur son talent, il investit dans une équipe italienne : la Pérouse. Cependant, il est renvoyé pour cause de dopage. Plusieurs faits mettant en lien sa passion pour le football et ses légers problèmes de violence sont à retenir. En 2015, il comparaît pour le meurtre d’un entraîneur de football qui aurait publiquement critiqué ses capacités footballistiques. Ce n’est pas tout, lors d’un match, il est chahuté par la foule qui le siffle, le hue. Des supporters sont arrêtés et certains même tués.

3. Oudaï Hussein

Le fils de Saddam Hussein avait un penchant pour la torture assez marqué. Ce dernier, nommé à la tête du comité olympique irakien par son père aurait même torturé plusieurs athlètes. On a retrouvé au siège de la fédération olympique, une « vierge de fer » qui aurait servi à violenter les sportifs. Mais ce n’est pas tout, lors d’une cérémonie, le type a quand même égorgé avec un couteau à découper le goûteur personnel de son père au motif qu’il aurait présenté une femme à celui-ci. Le tout devant une assemblée de convives horrifiées. Tu m’étonnes.

4. Marko Milosevic, un gros truand

Le mec a développé des réseaux de contrebande assez massifs concernant des produits tels que les cigarettes, les voitures volées, les drogues dures, le pétrole. Il a également fait régner la terreur en Serbie pour mener à bien ses activités légèrement illicites. Il est à l’origine de transferts d’argent des plus suspects. Ses truanderies lui auraient rapporté près de 500 millions de dollars dépensés dans des yachts et des villas de luxe. Il a actuellement fui son pays d’origine et vivrait à Moscou avec sa femme et ses enfants.

5. Faisal Wangita, le fils de Idi Amin Dada, président de l’Ouganda

Bon le père était déjà un peu perché (et très très violent). Et le fils, lui, était membre d’un gang composé de somaliens (il ne l’était pas) qui ont tabassé à mort un adolescent, Mahir Osman dans les rues londoniennes en 2007. Sympatoche n’est-ce pas ?

6. Nicu Ceausescu, fils du despote Nicolae

Alcoolique et accro aux jeux, le fils du dictateur perd des sommes énormes dans les casinos du monde entier. Le mec est également accusé de détournement de fonds dans les années 90 et alors qu’il est condamnée à 20 ans de prison, il est finalement relâché pour des problèmes de santé liés à une cirrhose. Il décède en 1996 à cause de son addiction pour l’alcool.

7. Jean Claude Duvalier, aussi appelé « Baby Doc »

Le fils de « Papa Doc » président à vie d’Haïti dans les années 70 n’était clairement pas non plus un enfant de chœur. Alors qu’il gouvernait l’un des pays les plus pauvres du monde, il menait un train de vie très fastueux et dépensait des sommes astronomiques notamment pour son mariage en 1980 qui aurait coûté 2 millions de dollars. Par ailleurs, il fût impliqué dans des trafics de grand ampleur, entre autre, celui d’organes provenant de cadavres d’haïtiens. Un énorme crevard quoi. Il est mort en 2014 avant d’avoir pu être jugé.

8. Teodoro Nguema Obiang Mangue, vice président de guinée équatoriale

Dans ce pays pourtant prometteur mais dont la moitié de la population vit sous le seuil de pauvreté, avoir un train de vie aussi extravagant que celui de Teodorin n’est pas vraiment concevable. Pourtant, le fils de Teodoro Obiang Nguema Mbasogo ne se prive de rien. Il a acheté l’appartement le plus cher d’Afrique du Sud à 3 millions de dollars USD. Il possède une villa à Malibu en Californie acquise au prix de 23 millions d’euros. Un hôtel particulier de 5 000 mètres carrés, Avenue Foch, estimé à 45 millions d’euros. Il possède Bentley et Lamborghini. Et ce n’est pas tout, il a également acquis 28 montres dans une bijouterie Place Vendôme pour le ridicule prix de 10 millions d’euros. Indécent.

9. Augusto Pinochet Hiriart, fils de… Augusto Pinochet.

Il a été arrêté en 2004 pour opérations commerciales frauduleuses à hauteur de 519 000 euros. Le petit-fils de Pinochet s’est également fait exclure de l’armée après avoir encensé son grand-père lors d’une cérémonie. Ce qui n’a pas franchement plu à Oscar Izurieta, général de l’armée chilienne qui a ensuite annoncé son expulsion en 2004.

Ça fait un peu froid dans le dos, n’est-ce pas ?

Source : Crave,

via topito.com