Top 9 des interdictions scolaires les plus étranges dans le monde, ça fait flipper

L’école est un éternel terrain de renégociations des libertés. On est une majorité d’humains à y passer un bout de temps alors forcément il vaut mieux que ce soit bien cadré dès le départ. Sauf que certaines règles scolaires qui ont été appliquées dans certains établissements scolaires sont parfois un peu chelou voire légèrement abusives…

1. Empêcher les écoliers d’avoir un-e meilleur-e ami-e

Non ce n’est pas une blague et c’est en Angleterre que ça se passe. Cette mesure qui a été prise dans plusieurs écoles serait justifiée par le fait que les amitiés trop fusionnelles seraient forcément soldées par la douleur de la séparation. En gros, l’idée c’est de favoriser les groupes d’amis à défaut d’avoir un seul ami. Mouef, pas convaincue.

2. La punition aux petits pois gelés

Un truc bien sympa qu’on a trouvé en Chine pour punir les étudiants. On les met à genoux et sous les petits genoux, on met des petits pois gelés (donc bien durs) et on laisse reposer le tout le temps que ça pénètre. Alors certes ça doit être douloureux, mais surtout faut vraiment être tordu pour avoir une idée pareille. Sans parler du gâchis de petits pois surgelés, un drame.

3. Des lycées au Japon ont interdit l’accès aux écoliers qui avaient des colorations aux veuch

Bon en même temps c’est pas le plus surprenant, on ne doute pas que certains lycées privés un peu chicos ne soient pas très friands de crinières rose fluo. Toujours est-il que cette mesure devient un peu absurde quand on demande aux étudiants de prouver que leur couleur est bien naturelle comme cela aurait été fait dans 57 % des établissements supérieurs de Tokyo.


Source photo : Giphy

4. Le département de l’éducation de New-York a souhaité bannir un paquet de mots jugés potentiellement choquants pour les élèves

Sauf que la liste est un peu longue on se demande franchement ce qu’ils ont fumé. Je vais pas vous sortir l’intégralité de la liste ici mais en gros ça se résume à ça : « drogues », « anniversaires », « cancer », « divorce », « dinosaures » (pour ne pas choquer les enfant d’éducation créationniste). Bref, a priori ça n’est pas allé au delà de la recommandation en tout cas aucune source ne confirme que cette interdiction ait bel et bien eu lieu, donc réjouissons-nous.

5. Fini l’encre rouge en Australie et au Royaume-Uni

Si les corrections à l’encre rouge ont bercé notre enfance de traumatismes sanglants, de plus en plus d’école aujourd’hui rejettent cette méthode qu’ils jugent trop violente psychologiquement pour l’enfant. Bon ça va quand même faut pas charrier on n’est pas mort d’une correction au stylo rouge non plus. Enfin bref, il va falloir dire adieu au rouge et s’habituer à des couleurs plus relaxantes comme le vert ou le violet. Jusqu’à ce qu’on soit à nouveau traumatisé par ces couleurs parce qu’en fait c’est pas tellement la couleur qui compte, c’est la correction, non ?

6. Une école en Angleterre a interdit aux élèves de lever le doigt

Une décision qui s’expliquerait par le fait que lever la main apparaît comme un acte arriéré qui n’aide pas les élèves à participer activement en classe.


Source photo : Giphy

7. Fini les déodorants en Pennsylvanie

Bon OK c’est pas vraiment ça. En fait, quelques élèves se seraient retrouvés hospitalisés après avoir utilisé un déodorant Axe et donc le temps de mettre au clair cette affaire étrange (qui serait probablement du au fait de mettre trop de déodorant ce qui cause des réactions allergiques), plusieurs lycées de l’état ont interdit l’usage de déodorants pour éviter l’hécatombe.

8. Interdit de porter un short en Val-de-Marne

Une décision prise par la direction d’une école de Vincennes parce que les fillettes pouvaient avoir ou auraient bientôt leurs règles. Il a été également question du grave risque d’attraper une gastro ce qui serait favorisé par le port du short. Les parents sont pas trop kiffé donc la directrice a du calmer ses ardeurs, ouf.

9. Une règle interdisant les écoliers de respirer pendant une heure s’ils avaient en dessous de 12 à leur contrôle

Une interdiction vraiment étonnante qui a vu le jour en Borderie, un pays des Balkans, et qui devrait conquérir sous peu le reste de l’Europe. En effet, la disparition des mauvais élèves morts par asphyxie a permis aux écoles du pays de ne garder que des bons éléments au sein de leur établissement et donc de faire remonter leurs statistiques de réussite.


Source photo : Giphy

L’école, c’est dur.

Sources :

Brightside

Le Figaro

Business Insider

via topito.com