Top 9 des raisons d’être en colère pour les taxis, y’en a marre!

Manifestation_taxis

Crédits photo (creative commons) : Claude TRUONG-NGOC

Les taxis sont en colère, et ils ont l’intention de le faire savoir. Pour que tout le monde comprenne bien leur message, pour que les revendications soient faites avec pédagogie, rien de tel qu’un bon blocage de voie en direction de Paris. Très certainement, les voyageurs arrivant de Roissy ou les banlieusards essayant d’aller bosser dans la capitale de bon matin vont se dire, au milieu d’un bon gros bouchon, qu’effectivement, la concurrence d’UberPop est déloyale. Et ce n’est qu’un motif du courroux légitimes des taxis :

  1. UberPop
    Qu’est-ce que c’est que cette connerie « d’internet »? Ça existe depuis longtemps? En tout cas, c’est vraiment de la saloperie! Des gens s’en servent pour faire jouer la concurrence et apparemment, ils préfèrent encore monter dans la bagnole d’un inconnu, pas qualifié, pas contrôlé, pas assuré via une boite qui a des procès au cul dans le monde entier plutôt que prendre un taxi.
  2. Les VTC en général
    Vous savez combien ça coûte une plaque de taxi? 200 000 balles au moins. Au départ, c’était gratuit mais y’a des mecs (des taxis, donc) qui ont profité du numerus clausus pour faire monter les enchères. Et ben on ne sait pas trop pourquoi, mais les VTC devraient payer aussi une plaque trop cher! Ce serait quand même plus juste!.
  3. Le covoiturage dans sa globalité
    C’est quoi ces mecs qui mettent sur un panneau d’annonce « je rentre à Quimper ce WE, 3 places dispo, participation aux frais d’essence » ? Attends, mais c’est scandaleux! Il a une licence à 200 000 balles ce type? De toute façon, il faudrait supprimer tous les moyens de communication entre les clients potentiels. Tout le reste n’est que concurrence déloyale.
  4. Les voitures transportant un passager (quand ce n’est pas deux)
    Qui vous a déposé ? Votre tante? Elle a une formation de taxi votre tante? Quoi? Le permis de conduire? Mais… euh… ça suffit pas! Comment on s’en sort nous, les taxis, si il y a des enfoirés qui se font déposer gratos?
  5. Les transports en commun
    Alors eux, ils ne se font vraiment pas chier : un prix ridicule, au moins 40 personnes par véhicules et vas-y que ça roule gaiement dans les couloirs de bus! Alors que (c’est connu) les couloirs de bus sont EXCLUSIVEMENT RÉSERVÉS aux taxis!
  6. Les vélos
    La crème des salopards : les vélos ne paient pas le gazole, ont leur petit couloir à eux et se faufilent dans les embouteillages. Plus déloyal, y’a pas. Que les autorités fassent leur boulot : interdiction de se servir d’une bicyclette pour aller d’un point à un autre. Les vélodromes, ce n’est pas fait pour les chiens.
  7. La marche à pied
    Qu’est-ce qu’il y a de plus déprimant pour un artisan-taxi à la recherche d’un client qu’un salopard (et je pèse mes mots) qui se promène, à pied, sur le trottoir? C’est la génération actuelle, ça, « la culture du gratuit », je télécharge ma musique, je mate des films en streaming, et je marche à pied sans payer! Notre société va à vau-l’eau.
  8. Les trop petites pièces de monnaie
    Celles qui permettent de faire l’appoint. Non, ce qu’il faudrait, ce serait que les plus petits billets soient de 50 euros, et comme le taxi n’a jamais de monnaie, il se ferait 30 ou 40 euros de pourboire à chaque course.
  9. Les clients
    En fait, c’est eux les plus chiants : jamais contents, c’est toujours trop cher, il faut toujours prendre le trajet le plus direct, ils ne vont jamais près de chez vous, il s’offusquent à la moindre petite remarque raciste… Que le gouvernement supprime les clients, verse une rente tous les mois aux chauffeurs et il n’y aura plus de grève, promis. C’est quand même simple l’économie.

Merde, ils ne demandent pas la Lune, non plus, les mecs!

via topito.com