Un matin de plus…

noir-nice

Il y a des matins où on n’a plus les mots.

La douloureuse impression qu’on a déjà vécu ces moments. Que l’histoire se répète, inlassablement. Et qu’une routine funeste se met en place, après chaque attentat maintenant. Comme si on finissait par s’habituer à l’horreur, malgré nous.

Nous ne publierons pas ou très peu pour le moment sur Topito parce que beaucoup de choses nous semblent déplacées, surtout de la part de médias prêts à nous faire la leçon. Et parce que nous craignons surtout de ne pas avoir les mots justes: le dégout, la peine et la colère font rarement bon ménage.

On l’a déjà dit plus tôt, un autre jour noir, mais essayons de continuer à être ouverts sur les autres, unis, sincères, honnêtes avec nous-même, transparents, et justes. Le sourire reviendra après.

Toutes nos pensées vont vers Nice et les niçois de toujours ou d’un jour.

via topito.com